• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

themadson

themadson

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 20/02/2014
  • Modérateur depuis le 29/03/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 19 83
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 64 45 19
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de réactions







Derniers commentaires



  • themadson themadson 22 juillet 2014 04:06

    « Les exemples sont nombreux et imposer ces Dames serait pour elles un cadeau empoisonné. »

    Quel beau cadeau empoisonné en effet. Imposer des quotas dans les grandes sociétés tente à laisser penser que les femmes ne sont pas capables d’obtenir des postes d’importance seules... elles doivent être aidées par des quotas. Drôle de façon de défendre les droits et le statut de ces dames.
    Les quotas et les propos de certain(e)s féministes laissent également penser qu’une femmes au XXI ème siècle doit nécessairement être dans le monde du travail et gravir les échelons pour s’accomplir, dégradant ainsi l’image de la femme au foyer.

    Au bout du compte ce sont les féministes et autres individus en manque de réelle indignation qui desservent le plus la femme moderne.



  • themadson themadson 8 juillet 2014 13:57

    Tout d’abord merci Nablum pour cet article à l’opposer de toute la vile agitation médiatique et politique sur le sujet.

    Notre société est en manque de transmission à la fois sur le plan des connaissances et du rapport à l’autre. Un manque de transmission à l’école et à la maison. La faute aux professeurs et aux parents ? Non, bien qu’il y est des parents et professeurs irresponsable. La société et le mode de vie qu’elle nous impose est bien plus néfaste à l’éducation de nos enfants. Le triomphe de l’individualisme et l’apparition de la télévision dans tout les foyers français sont les deux éléments majeurs de notre perte de transmission et donc de repères.

    Pierre Bourdieu à écrit cette phrase très juste amenant indubitablement à la réflextion : "La télévision à une sorte de monopole de fait des cerveaux d’une partie très importante de la population".



  • themadson themadson 29 mai 2014 14:46

    Les inégalités entre les riches et les pauvres ne cessent de ce creuser en France. Les chiffres sont édifiants : ces dix dernières années le salaire moyen en France a progressé de 0,82% par an, mais de 40% pour les cadres supérieurs. Les classes moyennes se sont paupérisées, signe de la panne à duré indéterminée de l’ascenseur social. Panne à duré indéterminée à la monté car il continue à descendre très bien. Aujourd’hui nous assistons même à une nouvelle forme de ségrégation. Le graphique plus haut « la France des villes et la France des champs » le montre bien. Les riches se concentrent dans les grandes villes, dans les mêmes quartiers de ces grandes villes, dans les mêmes restaurants, bars, clubs... de ces mêmes quartiers. Les classes supérieurs ont même une fâcheuse tendance à ce reproduire entre elles. Il y a une forte volonté de la part des ceux-ci de rester entre eux et de voir les classes inférieurs exclues de toutes les manières de leur monde. Ces allergiques à la mixité sociale pratiquent donc une nouvelle forme de ségrégation, voyant les personnes ne faisant pas parties de leur catégorie sociale comme des menaces.
    C’est ces mêmes élites qui qualifies le vote FN comme un signe (certes véritable) de repli et de rejet.
    Un véritable retour au XIXéme siècle...



  • themadson themadson 28 mai 2014 10:18

    Encore une fois le plus grand parti de France est le parti abstentionniste. Quel claque pour la majorité au pouvoir et l’UMP. A quel moment sortirai-je de cette affreux cauchemar ?
    Ce scrutin européen n’est pas une élection c’est une sanction, un désaveu total de démocratie.



  • themadson themadson 28 mai 2014 09:56

    Effectivement je n’ai pas connu l’époque Pompidou au vu de mon age. La classe politique française a commencée à virer de bord sous Giscard. La faute n’est pas individuel, Giscard n’est pas le seul responsable. Il a ouvert une brèche dans laquelle bon nombre d’hommes politiques se sont empressés de s’engouffrer jusqu’à la rendre béante. La faute à qui ? Dans l’ensemble à Sarkozy. Aujourd’hui la fonction de président de la république est totalement désincarnée. Sarkozy, Hollande, une stature de président ? Non.
    Sans stature peu d’autorité. Comment diriger un pays de plus de 65 millions d’habitants, cinquième puissance mondiale en terme de PIB sans stature ? C’est impossible. Hollande n’est même capable de rassembler son parti.
    De Gaulle, Pompidou, Mitterrand incarnaient le mieux cette stature de président. C’est en grande partie pour cette raison que ces figures d’autorités restent les présidents les plus appréciés de la 5ème république.


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité