• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Sayed Hasan

Sayed Hasan

Traducteur et blogueur
https://lecridespeuples.fr

Contact : 7asan.saleh (@) gmail.com

Tableau de bord

  • Premier article le 08/03/2014
  • Modérateur depuis le 07/04/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 231 29 8794
1 mois 16 2 606
5 jours 1 0 38
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 7 5 2
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • Sayed Hasan Sayed 7asan 18 août 2015 14:29

    @wesson

    Non, c’est vrai. Au départ, mon blog consistait exclusivement en des traductions de discours de Sayed Hassan Nasrallah, d’où le nom et le choix du logo. Je me suis diversifié depuis, et je n’ai pas encore changé le logo du profil. Je l’ai fait il y a quelque temps déjà sur ma nouvelle page Facebook, Le Cri des Peuples (illustration de l’excellent Lucidité de Saramago, que je recommande vivement à tous) et le reste suivra, quand j’abandonnerai le pseudonymat (incessamment).

    Bien sûr, ce qui ne changera jamais, c’est mon soutien total et ouvert pour le Hezbollah et Sayed Hassan Nasrallah (et la République Islamique, etc., etc.), tant qu’ils resteront sur la voie glorieuse et pure qui est la leur depuis 1979-82. Et comme dit le Sayed, leur liste des organisations terroristes, ils peuvent la faire infuser dans l’eau et la boire à notre santé ces vermines criminelles et apatrides ! On se défendra fièrement devant quiconque, face à n’importe quelle cour de justice. C’est le dernier argument, ces menaces ouvertes ou implicites de démêlés avec la justice, mais faudra bien comprendre que si ça en intimide certains, ça en pousse d’autres à la surenchère. C’est certainement pas à nous de nous cacher.

    C’est vraiment extraordinaire ce toupet des contempteurs, poster commentaire sur commentaire offensif et fielleux sans jamais la moindre ombre d’un argument, que du ad hominem, du hors sujet ou des propos gratuits. Quand même, ce n’est pas si difficile que ça d’avancer au moins quelque chose qui peut paraitre contrebalancer ce que j’avance, même si c’est une vue non substantiée, enfin je sais pas, si on connait un minimum l’histoire de France, on peut au moins essayer de balancer un petit truc qui aurait l’air un peu construit, rien que pour l’esbroufe. Mais bon, comme ce ne sont que des ignares, qu’ils soient israélo-sionards (les ennemis déclarés), Français-de-base-aveuglés par les préjugés (les alliés objectifs que nous appelons à la lucidité) ou autres, ça reste des attaques minables et déplacées qui constituent l’aveu le plus éclatant de la pertinence des analyses que je défends. Mais c’est toujours plaisant à lire somewhat, qu’ils s’en donnent à cœur joie.





  • Sayed Hasan Sayed 7asan 23 juillet 2015 15:26

    @Dom66

    Merci à vous. On leur donne de quoi méditer, mais effectivement, sans grande conviction, vu leur faculté de discernement. La plus crasse ignorance conjuguée avec la suffisance la plus forcenée. Ils méconnaissent les rudiments mêmes de leur histoire, s’aveuglent sur le présent, et, conspirant avec leurs ennemis objectifs contre eux-mêmes, ils œuvrent avec enthousiasme à leur propre destruction. Il n’y a pas plus aveugles (et donc pas plus nécessiteux) sur toute la face de la Terre. Charité (orientale) oblige.



  • Sayed Hasan Sayed 7asan 22 juillet 2015 22:48

    Puisque les Trolls ignares ont fait leur œuvre malfaisante de piratage, donnant libre cours aux épanchements de leur noire bile, invitons-les non pas à la rigueur ou à la décence, ce qui relèverait de l’impossibilité ontologique, mais du moins à patienter quelque peu : on tâchera de poster d’autres contenus dans lequel leurs insanités, à défaut d’avoir le sens commun, seront au moins conformes aux questions abordées.

    N’hésitez pas, Messieurs les Trolls, à aller cracher votre venin dans lesdits articles précédents. Car on vous comprend aussi : la seule façon de fuir sa propre vacuité, c’est de s’en prendre à d’autres parce qu’on les croit vulnérables. Mais prenez garde, vous risquez fort, en plus du déshonneur qui vous est maintenant consubstantiel, de vous casser les dents. Votre rictus de haine en sera d’autant moins avenant et d’autant plus révélateur des tréfonds de votre âme.

    Pourquoi ne pas essayer d’honorer la mémoire d’un des derniers illustres Français, Charles de Gaulle, autrement qu’en incarnant à la perfection son célèbre mot selon lequel « Les Français sont des veaux » ? Faute de quoi, malgré toutes nos qualités, dues en très grande partie à notre éducation et à notre instruction de franco-maghrébins, ni nous ni quiconque ne pourront faire grand-chose pour cette nation en perdition qu’est la France.

    Je remercie bien entendu les voix sensées qui se sont exprimées pour rappeler ces brebis égarées à la maison.

    Allez, parce qu’on ne désespère pas de vous rendre bon à quelque chose, quelques citations extraites de Chateaubriand sur la grandeur, la fausse et la véritable : 

    « Et pourtant qu’avais−je fait ? Où étaient mes intrigues et mon ambition ? Avais-je désiré la place de M. de Villèle en allant seul et caché me promener au fond du bois de Boulogne ? Ce fut cette vie étrange qui me perdit. J’avais la simplicité de rester tel que le ciel m’avait fait, et, parce que je n’avais envie de rien, on crut que je voulais tout. Aujourd’hui, je conçois très bien que ma vie à part était une grande faute.Comment ! vous ne voulez rien être ? Allez-vous-en ! Nous ne voulons pas qu’un homme méprise ce que nous adorons, et qu’il se croie en droit d’insulter à la médiocrité de notre vie. »

    « Il y a des temps où l’on ne doit dépenser le mépris qu’avec économie, à cause du grand nombre de nécessiteux. »

    « N’avez−vous pas honte d’insulter à un malheureux sans défense [Napoléon] ? Il est assez humilié par la triste situation où il se trouve, lui qui s’imaginait donner des lois à l’univers et qui se voit aujourd’hui à la merci de votre générosité ! Abandonnez-le à lui-même  ; regardez-le : vous voyez que le mépris est la seule arme que vous devez employer contre cet homme, qui a cessé d’être dangereux. Il serait au-dessous de la nation française d’en prendre une autre vengeance ! »



  • Sayed Hasan Sayed 7asan 22 juillet 2015 12:00

    @Crab2

    Comme vous êtes nombreux à appartenir à cette secte de la médiocrité fanatique étrangère à tout sentiment humain quelque peu élevé (la compassion pour la souffrance, le rejet de l’injustice, la considération pour la dignité, le respect de l’altérité, etc.), je renvoie à un de mes commentaires précédents, adressé à vous et à tous vos coreligionnaires d’ici et d’ailleurs :

    « Quant au torrent de boue déversé par des parasites notoires, ce n’est qu’une vaine tentative d’obscurantistes complexés visant à noyer sous une clameur ordurière tout ce qu’ils enragent de ne pouvoir censurer. Aucun argument, aucun contenu, aucune instruction, aucune éducation, rien que de la haine. Il faut s’efforcer de les ignorer.

    M. de Talleyrand, en vieillissant, avait tourné à la tête de mort : ses yeux étaient ternes, de sorte qu’on avait peine à y lire, ce qui le servait bien ; comme il avait reçu beaucoup de mépris, il s’en était imprégné, et il l’avait placé dans les deux coins pendants de sa bouche. Chateaubriand, Mémoires d’Outre-Tombe.

    J’ai dû regarder enfin comme incurable ce naturel vipérin, pétri de fiel, de poison et de bile, et qui a besoin de mordre pour sa propre santé. AMIEL, Journal intime  »

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès