• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

HELIOS

HELIOS

Soixant’huitard... c’est à dire humaniste avant tout !
Arrivé à la fin de mes obligations strictement professionnelles je continue mes engagements que je vais défendre bec et ongles.
Je ne renie en rien ni mon monde ni mon histoire que je dois à mes enfants, en souvenir de nos parents qui nous ont offert le sacrifice suprême de leur vie.
J'apporterai la compréhension et la sérénité dans ma participation expérimentée sans laisser aux opportunistes comme aux irresponsables le loisir de nous imposer leurs raccourcis dogmatiques.
Il n'y a pas de valeurs obsolètes, il n'y a que respect pour la Maison que nous partageons.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 10/09/2008
  • Modérateur depuis le 19/09/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 8 8639 133
1 mois 0 52 0
5 jours 0 9 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 82 63 19
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de réactions











Derniers commentaires



  • HELIOS HELIOS 12 septembre 01:36

    @Montagnais

    Cela a toujours été de tout temps : les arbres meurent aussi !

    Sauf que lorsque l’industrie n’avait pas encore envahi les campagnes, des hommes entretenaient l’environnement, coupant, taillant et aménageant pour notre plus grand bien cette nature qui nous entoure.



  • HELIOS HELIOS 12 septembre 01:01

    @titi

    Il appartient aussi a la « puissance régalienne », responsable du territoire et ordonnateur de son amenagement de fournir aux consommateurs tant intermédiaires (entreprises) que final (population), les services qui lui sont necessaires sous forme privées ou pas.

    Les « opérateurs » dont il est question doivent donc payer une redevance a la hauteur des equipements publics au prix qui correspond et dans ce cas il sera impossible a ces operateurs d’etre rentables au prix SNCF (qui a participé aux investissements)

    C’est donc l’usager (le consommateur final) qui va payer DEUX fois c’est a dire qu’il a payé les equipements depuis le XIXeme siecle, le XXeme siecle et les structures TGV d’aujourd’hui... payés dans leur billet ou leurs impots jusqu’a aujourd’hui et qui va une deuxieme fois les payer dans la facturation des billets privés qui ne peuvent pas etre moins chers que ceux de la SNCF... d’autant que les entreprises doivent dégager des marges alors que l’etat peut se dispenser.

    S’il ne les paient pas deux fois, c’est que l’etat fait « cadeau » a ces opérateurs de tout ou partie du vrai prix de l’usage des infrastructures et dans ce cas l’etat, même en demandant au parlement qui a déja autorisé la chose, a outrepassé son pouvoir « d’abus de bien sociaux  je sais que cela n’existe pas pour l’état — »  mais la démarche est identique.

    Pour ce faire, il aurait fallu que l’etat qui se comporte comme une simple entreprise demande a travers un référendum a tous ses actionnaires (les citoyens) l’autorisation.

    Actuellement c’est également le même problème pour les barrage EDF, les autoroutes, l’executif et les parlementaires se comportent comme des prédateurs pensant que la France leur appartient, ce qui n’est pas le cas... il n’ont aucun droit de proceder ainsi sans passer par une consultation directe... a moins de déclarer un etat exceptionnel validé par un arbitrage constitutionnel.



  • HELIOS HELIOS 11 septembre 00:19

    Bien, mr l’auteur... mais comme toujours, chacun exprime son point de vue, et le mien n’est pas exactement comme le votre, alors je me permets d’apporter ma petite contribution :

    vous parlez de république, de devise, et je trouve que ce n’est pas simple de s’extraire du quotidien. en prenant un peu de hauteur, on pourrait  se poser la question suivante :

    en tant que français, partageant le futur de notre pays, faut il parler de son organisation ou de sa substance... parce que voyez vous, les détails des régimes, qu’ils soient royalistes, républicains ou n’importe quoi d’autre en en fait peu d’importance, il me semble que nous devrions parler de « FRANCE » et non pas de royaume ni de république.

    Tous, sujets ou citoyens, la difference n’est que dans la verticalité de la soumission due a l’autorité... à une famille royale ou a son administration !

    Il nous reste que la devise pour formaliser notre volonté d’avenir et là, la liberté, l’égalité et la fraternité sont des valeurs concretes dont une foultitude de consequences devraient nous guider dans notre quotidien, notre participation au devenir de notre nation

    Tout au long de notre vie nous devons arbitrer sur ce thème : qu’est-ce que j’apporte à la France... suis-je conforme avec ce qu’elle attend de moi.

    Ces consequences, que nous devrions interioriser (respect des concitoyens, des autorités, des lois mais aussi de notre passé et de ceux qui l’ont vecu, comme de notre avenir que nous ecrivons) s’apprend dans les familles et à l’école et quelles que soient les valeurs c’est par ces deux institutions humaines que nous avons posés nos fondations.

    A ce jour, je pense que nous n’avons plus d’école, elle a été tuée par les dogmes politiques et économiques ...

    et nous n’avons plus de famille tout simplement parce qu’une famille est une valeur aussi bien biologique que philosophique nous en avons effacés, jusqu’au souvenir même, nous en melangeons les composantes et nous sapons jusqu’a l’origine et nos attachements.

    Pauvre France.

    Merci de m’avoir lu



  • HELIOS HELIOS 9 septembre 15:05

    @HELIOS

    Avec les civilisation differentes, il n’y a pas de cohabitation pacifique possible, le MELANGE, la COHABITATION n’existe pas..... la competition est permanente et c’est toujours le plus « FORT » qui gagne.

    Face au nombre, nous perdrons définitivement.... C’EST CE QUE VOUS VOULEZ TOUS ?



  • HELIOS HELIOS 9 septembre 15:03

    @HELIOS

    MAIS ENCORE, regardez les ces enfants sur l’image d’en-tête... ne sont-ils pas mignons ?

    Regardez les bien, parce que (pas ceux là, mon commentaire est générique) ... parce que l’un d’entre eux sera probablement le prochain a étre jugé pour un attentat sur notre propre sol, pour des délits, chez nous...

    Vous adopteriez vous, une hyene bébé, si mignonne, si gentille pour la mettre au pied du berceau de votre enfant à vous, dans votre appart de Paris ?
    Elle va grandir la hyene, celle là même qui vous léchera la main et sera si caline... tant que sa taille et son age seront acceptables.
    ... Jusqu’au jour où, sa propre nature reprendra ses droits, comme pour la culture et la civilisation de ces jeunes afghans de l’image... La hyene mordra vos enfants car elle sera en competition avec eux... comme ces afghans qui seront devenus des hommes pour mieux defendre l’islam ses coutumes et son expansion.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité