• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

HELIOS

HELIOS

Soixant’huitard... c’est à dire humaniste avant tout !
Arrivé à la fin de mes obligations strictement professionnelles je continue mes engagements que je vais défendre bec et ongles.
Je ne renie en rien ni mon monde ni mon histoire que je dois à mes enfants, en souvenir de nos parents qui nous ont offert le sacrifice suprême de leur vie.
J'apporterai la compréhension et la sérénité dans ma participation expérimentée sans laisser aux opportunistes comme aux irresponsables le loisir de nous imposer leurs raccourcis dogmatiques.
Il n'y a pas de valeurs obsolètes, il n'y a que respect pour la Maison que nous partageons.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 10/09/2008
  • Modérateur depuis le 19/09/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 8 8620 133
1 mois 0 48 0
5 jours 0 8 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 82 63 19
1 mois 1 1 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites











Derniers commentaires



  • HELIOS HELIOS 3 septembre 2007 22:49

    Faut-il aussi baisser le pantalon ?

    désolé pour la vulgarité, mais le commentaire m’a entrainé...



  • HELIOS HELIOS 3 septembre 2007 22:39

    Encore des illusions, toujours des illusions !

    Quand est-ce que les Français et les européens en général prendront la mesure de ce qu’il se passe dans les pays du Maghreb et du pourtour méditerranéens ? Ces pays là, chacun avec ses variantes, souhaitent tirer profit des relations avec l’Europe, non pas en échangeant normalement, en vendant leur travail, en se développant, non, point du tout, il veulent être assisté par l’Europe, au nom de ce que nous leurs aurions fait subir pendant les protectorats et les colonisations. C’est là la base de leur mentalité.

    Et ce ne sont pas des programmes comme MEDA (15 milliards d’€ entre 1995 et 2010, voir wikipedia avec le mot clé MEDA) qui changera quoi que ce soit. Cet argent distribué à tire larigot sur la rive sud sert essentiellement à remplir les poches des hauts fonctionnaires et de tous ceux qui mangent au râtelier. Il faut connaître et s’immerger dedans pour comprendre, et en plus ce que je vous dis c’est déjà une approche européenne car je ne parle pas de la religion et de leur désir d’expansion.

    Personne dans ces pays ne souhaite développer quoi que ce soit chez eux, mais par contre tout le monde veut profiter de la manne de ces naïfs d’Européens. Autant les américains sont craint et haïs, autant les Européens sont méprisés pour leur faiblesse. Alors, vous comprenez, cela fait déjà 10 ans au moins que leur jalousie est excitée par l’entrée des pays de l’est dans l’UE, car il savent très bien que cela diminue les montants disponibles pour eux, et que cela apporte aussi aux entreprises félonnes une main d’œuvre qu’elles ne viennent plus chercher chez eux. Moins d’immigrés, moins de mandat, alors que déjà les générations suivantes sont moins motivées par le soutien a ce niveau des familles restées au bled.

    Lorsque les prix du gaz et du pétrole étaient au plus bas, quelques mesurettes ont été tentées pour maintenir à flot les économies endémiquement malades de la corruption et des marchés parallèles. Puis la manne est revenue et maintenant l’argent irrigue une toute petite minorité de profiteurs en tous genre, et ces pays sont sous perfusion permanente. Leur économie vivrière est effondrée et ils n’ont rien d’autre.

    Il leur reste que quelques ouvertures dans lesquelles se sont engouffrée la Tunisie (tourisme de loisir, tourisme médical) et le Maroc (tourisme de loisir a grande échelle avec vente de biens immobilier, une petite place financière pas très regardante sur les origines des fonds et les taux de couvertures des opérations tout ça assorti de quelques matières premières achetées bien au delà des prix internationaux). Quand à l’Algérie, à part le pétrole et surtout le gaz, elle ne vit que des misérables échanges avec la France grâce à un taux de change du dinar délirant, L’Algérie échappe à ce développement qu’elle rejette en considérant ses deux voisins comme les larbins de l’occident. Malgré les dénégations permanentes, les algériens sourient des futurs et hypothétiques malheurs islamiques du Maroc, pays avec lequel ils ont un contentieux chez les sahraoui. Il est de notoriété publique qu’après la pilée que les militaires de Bouteflika ont pris il y a quelques années, il ne rêve que de revanche et d’une sortie sur l’océan au passage.

    L’économie Algérienne, est exsangue mais se permet de gérer le week-end le jeudi vendredi, rendant ainsi indisponible pendant 4 jours (du jeudi au lundi donc) l’activité de toute entreprise non strictement locale.

    Et tout ce petit monde, du golfe de Syrte à l’atlantique, est fasciné par les émissions de télévision qu’ils piratent en permanence sur les satellites. Une sorte de rêve où nous nous gardons bien de les détromper tant le politiquement correct est de mise jusque dans le plus petit recoin de nos journaux télévisés. Cette fascination n’a de mesure que la haine (oui, la haine, j’insiste) que ces gens là vouent à notre modèle occidental et leur rêve le plus profond est de le détruire au nom d’une morale qu’ils gardent toujours en toile de fond de toutes leurs pensées.

    Alors, que le processus de Barcelone se soit cassé la gueule, c’est évident et on peut même trouver qu’il a mis du temps et que de bonnes volontés l’ont sans doute soutenu pour que cela dure autant.

    Toutes les autres opérations sont vouées à l’échec dans les mêmes circonstances car ces ont les maghrébins eux même qui les rejette (je ne parle pas du pauvre type qui fait son marché à Tunis, Alger ou Casa). Pourquoi voulez vous que ceux qui ont aujourd’hui les parcelles de pouvoir entre leurs mains dans ces pays mettent en place les mesures qui vont leur faire perdre leurs pouvoirs (illégitime) ? Vont-ils scier la branche sur laquelle ils sont assis ? Jamais !

    Et notre société est en plus minée de l’intérieur. Les 5 millions de maghrébins qui étaient en France en 1978 (selon les discours électoraux de Giscard) ont fait des petits sans compter tous ceux qui sont rentré depuis. Cette population que nous stigmatisons si facilement a importé son mode de vie et ses modèles même si il y a une convergence avec notre perception. Convergence veut dire qu’ils évoluent, mais que nous aussi. Nous comprenons mieux les dérives bananières de nos états. Les 15 à 20 millions de maghrébins des 1ere, seconde et troisième génération n’ont pas perdu le contact avec « le pays » et oriente nos comportements et nos décisions, et il faut être clair, le jour où ils décideront d’être vraiment actif dans la vie publique la France aura une autre politique arabe, mais pas celle que nous attendons, nous nous comporterons alors comme un vrai pays arabe comme le fait Marseille aujourd’hui lorsque les Algériens la qualifie de « ‘49eme Wilaya° » (cela veut dire 49ème préfecture, il y en a 48 en Algérie).

    Sarkozy sait bien tout ça. Il ne découvre rien, il a été ministre de l’intérieur et en tant que chef d’état il se doit de manager la chèvre et le chou. Il a déjà intégré dans sa stratégie les 20 millions d’arabes chez nous et il conduit sa politique, avec justesse, pour satisfaire cette population qui a commencé à voter lors de son élection. Ne nous leurrons, pas, A Merkel et les autres pays plus au nord ont le même problème et applique la même politique. Je peux déjà vous prédire que notre président, si prompt à rejeter l’entrée de la Turquie dans L’UE va rapidement changer d’avis, la pression au quotidien de ce groupe ethnique devant lequel nous abandonnons toute raison et parfois toute dignité est bien présente.

    Je ne voudrais pas me tromper, bien que la lecture de ce message va sûrement provoquer l’ire de quelques bien-pensants, ceux justement qui ne mangent pas de ce pain là, monsieur... Je travaille régulièrement au Maghreb et je connais très bien ce qu’il s’y passe, les arrières pensées... c’est l’avantage d’être franc, clair et sans faiblesse, comme devraient l’être la France envers tout pays étranger Je ne pense pas, que dans les années qui vont venir, disons à 15 ou 20 ans il y ait un changement dans l’attitude des pays du Maghreb. Si les processus s’accélèrent, ce sera de notre fait, par notre rapprochement et pas du tout par la souplesse de leurs gouvernements... Ceux qui vont céder une fois de plus, ce sera nous !

    Désolé, c’est mon point de vu. J’ai essayé d’être clair et lucide pour présenter mon analyse, il n’y a pas de racisme ni xénophobie, juste une analyse factuelle. Un chat est un chat.



  • HELIOS HELIOS 3 septembre 2007 12:49

    En relisant ces conditions, je vois bien l’Europe faire l’affaire comme « garant »...

    Payer pour les engagements non tenus de Palestiniens, payer pour faire vivre les palestiniens... tiens, je vois même une bonne idée, on va leur délivrer au nom de l’humanisme une carte vitale à vie, avec visa et billet d’avion pour les maladies les plus graves...

    je sens déjà « nos » Maghrebins en blanchir de jalousie et demander au moins l’équivalent au nom du préjudice subi quand ils étaient nos colonnies !



  • HELIOS HELIOS 3 septembre 2007 12:10

    Quand on voit ce que les Algériens on fait du « grenier » de l’Europe... Eux qui aujourd’hui n’ont pas de lait, pas de blé, pas de légumes, pas de fruits, là où les mechants Français pillaient leur pays... on peut trés bien imaginer comment cela va se passer en palestine.

    C’est vrai qu’un de mes amis, Algérien, m’expliquait doctement qu’en 62, les « cadres » européens sont partis sans former les futurs agriculteurs et que dans ce cas là, c’était normal que cela ne marche pas. Inutile de lui faire remarquer qu’un « cadre » agriculteur, c’est un mec qui se lève le matin et qui bosse et que depuis 45 ans maintenant, ils auraient du apprendre, mais bon, sans doute que les tomates, courgettes, fraises etc sont d’affreuses plantes infidèles, pro-américaines etc... Il n’y avait pas d’ordinateur pour gérer l’eau pourtant.



  • HELIOS HELIOS 2 septembre 2007 16:00

    Le divorce n’est pas l’apanage des « blancs » comme vous dites.

    Le divorce est l’apanage de la liberté dans une société, en particulier de liberté pour les femmes. Dans les pays musulmans, il n’y a pas divorce, il y a répudiation ce qui n’est pas du tout la même chose. Les pays où le divorce n’existe pas consacrent une suprematie à l’homme sur la femme. c’est une marchandise qu’on excise etc...

    Ce n’est pas vraiment la faute des blancs si le niveau de respect et la liberté qu’ont les femmes est au dessus de celui octroyé par les pays d’autres couleurs !

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité