• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


fb 27 octobre 2011 13:56

Merci mais je sais lire et je suis pragmatique donc les dogmes économiques je m’en cogne royalement.

Expliquez moi en quoi un impôt ou une taxe indexé sur le taux de chômage va réduire le chômage ?
Parce que du coup le MEDEF (ou la CGPME) va se dire ce n’est plus dans notre intérêt de maintenir le chômage à un niveau élevé pour faire baisser le coût de la main d’œuvre ?
Questions subsidiaires : combien d’adhérents au MEDEF, combien à la CGPME, combien d’entreprises en France ?

Bref, beaucoup d’entreprises n’en n’ont rien à faire du MEDEF & co, ce qu’elles voudraient c’est avoir un peu de visibilité à moyen terme et moins de pression administrative pour pouvoir bosser et se développer dans de bonnes conditions.

Pour l’emploi privé il faut que les entreprises soient viables et aient accès à un marché non faussé (je précise donc que je ne parle pas des « grandes » entreprises), il faudrait aussi appliquer les lois anti-trust pour casser les concentrations, mais c’est une autre histoire.
Auquel cas le développement s’accompagne de croissance et d’emplois pour peu que la boîte soit bien gérée, bien sûr ça n’est pas éternel. Plus d’emploi ça veut dire aussi plus de ressources pour l’état et également plus de personnes en mesure d’acheter des biens et des services.

Quant aux réductions de charges qui ne produiraient pas d’effet sur l’emploi (je parle pas de la loi Fillon), faites une recherche sur « jeunes entreprises innovantes » et vous verrez l’impact direct sur l’emploi du coup de rabot récent du législateur.

Sinon pour votre « idée » rassurez-vous aucune entreprise du CAC40 ne paiera cet impôt ou cette taxe. En revanche vous aurez asphyxié les TPE et PME de France, bravo !




Palmarès