• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


AntoineR 21 novembre 2011 11:46

C’est bien connu et Sarko l’a suffisament répété : le nucléaire nous assure l’indépendance énergétique.

J’ai d’ailleurs une mine d’uranium dans mon jardin.........


@Dede :

Puisque les arguments liés aux risques et à la santé publique ne vous touchent pas. Peut-être que les arguments financiers le feront :

 1) Combien consomme la planête en Uranium chaques années ? Réponse : 70 000 tonnes

 2) Actuellement, combien d’Uranium arrivont nous à extraire chaques années ? Réponse : 50 000 tonnes

 3) D’où provient la différence ? Réponse : du désarmement nucléaire et notamment des stocks Russes.

 4) Que va t-il se passer quand en 2013 il n’y aura plus de stocks Russes ? Là, j’ai pas la réponse....


Le débat ProNuke/antiNuke est stérile. Il vaut mieux un débat du genre : Préfère-t-on gacher les énergies ou les utiliser de façon intelligente et optimiser. Et là, tous le monde pourra se mettre d’accord.

L’endoctrinement des proNuke est formidable. Je discutais ce WE avec un ProNuke qui m’expliquait que le Nucléaire était l’énergie la plus sûre et la moins chère. Alors je lui demande quels sont les dangers d’un panneau photovoltaïque et là, il me répète la même phrase, sans aucun argument.

Alors je lui dit que l’énergie hydro-électrique est moins chère que le nucléaire. Et là :
 Il me répète la même phrase, et rajoute que l’énergie hydroélectrique est limitée.

Alors je lui dit qu’on peut jouer sur l’efficience et là il part sur la fusion qui sera l’énergie gratuite et illimitée....

J’ai arrêté là la discussion. Car on ne peut pas parler avec quelqu’un qui n’a pas besoin d’argumenter : il a la foi. C’est un dogme, une religion.

Les anti-Nuke sont souvent aussi comme cela. Il font une liste à charge du nucléaire et la répète sans écouter les autres. Beaucoup d’entre-eux consomment de l’electricité comme tout le monde, c’est à dire sans modération.

Le problème de l’electricité en France ne se résume qu’à une chose : LOBBY.

Si on supprime les lobbies, on n’a plus de problème.




Palmarès