• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


louphi 11 septembre 2012 07:07

niblabla

Jolie remarque sur le début de l’article et sur le malthusianisme au final que propose l’auteur pour résoudre la crise. Mais, votre regard sur la crise s’inscrit dans le « temps court » événementiel de Fernand Braudel que l’auteur a présenté. En effet, votre diagnostic ne porte que sur « la crise actuelle » et encore sur un seul de ses multiples aspects : le consumérisme. En fait, la crise est globale. Elle englobe à la fois le passé, l’actualité et le future. C’est la crise du système capitaliste pourrissant à son stade suprême : l’impérialisme. Solution : La révolution prolétarienne dans les métropoles coloniales, industrielles et la révolution nationale voire raciale dans les colonies, semi-colonies et pays dépendants.




Palmarès