• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


jean-pierre castel 20 novembre 2012 13:39

@Rounga

une certaine définition de la liberté, qui n’est pas celle de l’Eglise. Et effectivement, comme l’Eglise considère qu’elle est responsable du Salut des humains, elle ne peut pas encourager à penser contre les dogmes.

Nous nous approchons. Vous péchez par euphémisme en disant qu’elle ne peut pas encourager...Elle peut même fort bien assigner à résidence, emprisonner, voire brûler !
Je suis bien d’accord avec vous que le problème est celui de la liberté, dont la conception n’est pas la même dans le monde monothéiste, où effectivement l’Eglise se considère comme gardienne de la vérité révélée, et dans le monde non-monothéiste, où il n’existe pas de vérité révélée exclusiviste, c’est à dire se prétendant unique et ne supportant pas la contestation.

Quant à la condamnation de la magie, je ne conteste pas sa présence dans la Bible, mais dis que ce n’est pas au nom de la raison, mais de l’idolâtrie : seuls Dieu et ses prophètes ont le droit de faire des miracles.

Mon point en tout cas est bien celui de la liberté. La science suppose la liberté de pensée, de remettre en cause les vérités acquises. C’est que la érité révélée ne peut pas supporter. C’est là la racine de son opposition à la science, et plus généralement, de son intolérance et de sa violence.

Vous remarquerez que l’Eglise se prétend toujours « libérer » par rapport au « fatum antique » : exemple typique de « l’abus de langage » pour rester ans l’euphémisme.




Palmarès