• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


jean-pierre castel 20 novembre 2012 14:14

@Ffi

Que Thomas d’Aquin soit un grand philosophe et que le christianisme se soit approprié une partie de la philosophie grecque, c’est une évidence. Vous remarquerez simplement que l’origine en est grecque, et non pas hébraïque, et que le christianisme de ce point de vue a transmis , parfois développé, souvent sélectionné !

Vous n’êtes certes pas le seul à être mal à l’aise avec la physique quantique !  Mais ce qu’elle heurte est plus notre intuition, et l’idée a priori selon laquelle "Dieu ne joue pas aux dés" que la logique elle-même. C’est notre notion de l’identité qui doit changer, et intégrer les probabilités, qui sont, je vous rassure, très logiques. Ce n’est pas de l’ambivalence !

Que Galilée ait eu le goût de la provocation, voire du culte de son ego, ne justifie pas que l’Eglise se soit crue autorisée à le condamner (il n’a échappé au pire que grâce à ses protections). Ceci manifeste simplement la conception de la liberté de pensée de l’Eglise à cette époque. C’est de même nature que la fatwa lancée contre les Versets sataniques. Je note au passage que cela ne vous choque pas. Mais l’important pour notre discussion est qu’il n’y a pas de science possible sans liberté de pensée (cf. ma réponse à Rounga)

Quant à l’atomisme, un postulat ! Vous savez sans doute que la science a abandonné la prétention à décrire le réel, mais seulement à le modéliser. Alors, va pour le postulat ! Je parie cependant que celui-là à une longue vie devant lui.

Il n’y a pas plus opposition logique entre fluides et solides, qu’entre onde et corpuscule ou champs et particules

Quant à la distinction entre essence et existence, il me semble qu’elle remonte à Platon et Aristote, non ? Encore et toujours ces affreux Grecs que Paul a bien fait rire... Ce en quoi la suite a montré qu’ils avaient manqué de jugement !




Palmarès