• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


ffi ffi 20 novembre 2012 16:07

Toute religion prétend apporter une vérité, ce n’est pas propre au monothéisme...
 
Mais l’idée de création divine n’est pas gênante pour la science.
En effet, nous ne sommes pas vraiment en mesure de prouver le passé, car il est révolu (à moins de considérer que le temps soit cyclique).
Or, la science ne peut que s’appuyer sur des expérimentations reproductibles.
Donc, les spéculations sur un passé révolu ne sont pas scientifiques.
Et donc l’idée de création divine ne gène en rien la vraie science, celle basée sur les expérimentations reproductibles.
 
C’est aussi que le christianisme sait distinguer le monde surnaturel (le ciel), où il n’y a ni l’espace ni le temps d’ici-bas et qui concerne notre esprit (notre esprit étant potentiellement immortel, le temps n’a pas de prise sur lui), d’avec le monde naturel (ici-bas), où il y a l’espace et le temps.
 
Le christianisme a d’abord un effet sur notre esprit, il est d’abord surnaturel. Si l’on veut juger l’effet du christianisme sur la science, il faut d’abord juger son effet sur l’esprit.
 
Oui, le temps linéaire est bien ce qui caractérise la révolution scientifique classique, où la logique du monde s’inscrit rigoureusement dans le temps, la cause toujours placée à priori de la conséquence du point de vue temporel, et la conséquence toujours placée à postériori  de la cause du point de vue temporel.
 
Cela, ce n’est pas les grecs qui l’ont pensé, mais cela est venu naturellement par le christianisme. En fait, la notion de cause a totalement changée entre-temps.

Maintenant, si tu considères que l’idée que la cause précède temporellement la conséquence ne fût pas favorable à la science en général, sache que cela n’est pas mon avis, car je trouve que cela permet de penser les phénomènes en bon ordre.

A priori, je ne vois pas de raison de dire qu’il y a équivalence entre le 0 et l’infini, ce n’est pas logique pour moi (mais faites moi une expérience factuelle pour me prouver le contraire). Je ne vois pas non plus le lien entre une échelle arithmétique et une échelle logarithmique : plus correct serait de dire qu’une suite de multiplications (progression géométrique) peut être transformée en une suite d’addition (progression arithmétique) par le truchement de la fonction logarithme. Mais multiplier est différent d’additionner.
 
Oui, le christianisme est le fruit de la rencontre répétée entre les hébreux et les grecs. Il a recueilli en son sein le meilleur des civilisations antiques du pourtour méditerranéen. Il contient en lui-même 3500 ans de philosophies, empruntées à toutes les nations. Toute personne un peu curieuse devrait s’y pencher sérieusement et aller au-delà des stéréotypes qui sont colportés à son sujet. Notre langue elle-même en est directement issue.




Palmarès