• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Gollum Gollum 20 novembre 2012 16:18


Cela permet d’éviter la dissociation de ma personne, et donc sa complication avec les complexes qui en résultent, effet naturel de l’ésotérisme.

Je passe sur tout ce qui était avant, je vais me concentrer sur cette phrase et vous dire mon vécu.

Les complexes j’en ai eu. Plein. Mais je ne les dois pas à l’ésotérisme mais à mes parents, catholiques convaincus, qui m’ont inculqué bien des choses étrangères à moi-même...

Plus je m’éloignais de cette éducation et mieux je me sentais. Quant à l’ésotérisme, depuis que je fréquente ce corps de doctrine, je n’ai jamais été aussi serein, jamais été aussi unifié, bien loin de la schizoïdie de mon enfance due à une éducation religieuse extrêmement culpabilisante, rétrograde.. obsédée par le mal entre autre.. Quant aux enfants des autres familles que mes parents fréquentaient, l’un est toujours vieux garçon incapable d’aborder une fille tellement la sexualité lui fait peur, un autre s’est fait moine sous influence parentale mais ne semble pas si heureux que cela au vu des photos de lui que j’ai pu voir.. Évidemment le pauvre a voulu faire plaisir à maman en faisant cela..

C’est sûr qu’il doit être à côté de la plaque mais il lui faudra un courage surhumain et de sérieuses remises en question pour en sortir..

La quantique : vous aimez la quantique car elle vous permet d’espérer introduire certaines conceptions spirituelles quant aux choses, du genre l’électron a une volonté, ou la particule de Dieu. 

Non en fait je me fous du quantique.. Je n’avais pas besoin de cela pour comprendre que la matière est vivante, les alchimistes du Moyen-Âge l’ont affirmé il y a bien longtemps déjà... Et Nerval comme d’autres poètes aussi.. Donc la science moderne ne fait que redécouvrir l’eau chaude..

Mais, personnellement, d’un point scientifique, je la trouve très mal faite, car fondée au départ sur l’ambigüité.
 
Il n’y a pas d’ambiguité. Il s’agit juste d’une réalité paradoxale. Je ne vois pas au nom de quoi le réel devrait être simple au point d’être toujours en phase avec le sens commun.. Mais il est assez frappant de voir que c’est souvent dans les milieux catholiques traditionalistes et pas ailleurs que l’on voit ce genre de remise en cause ce qui montre à quel point ces milieux là veulent des choses simples, sinon simplistes.. L’abbé de Nantes avait remis en cause la Relativité et la notion de temps variable pour les mêmes raisons..


Le fait le plus marquant de la révolution classique en science, et qui est vraiment le coeur de ce qui fut l’apport chrétien, c’est que le monde a un début (la création) et une fin (la fin des temps), avec l’intervalle entre les deux conçu comme une succession de temps.

Vieille tarte à la crème qui a eu l’effet pervers d’engendrer le mythe du progrès dénoncé à juste raison par Guénon encore une fois...


Cette conception linéaire du temps proprement chrétienne, nous fait échapper aux conceptions cycliques orientales. 


Bien dommage. Il s’agit clairement d’une régression.


C’est cette conception qui a permit de distinguer précisément la cause et la conséquence, en les ordonnant dans une succession temporelle.
 
Donc la révolution classique en science est vraiment le fruit des conceptions chrétiennes quant au temps.

Non.


Maintenant, il ne vous aura pas échappé que le christianisme ne tient plus de rôle en science depuis les temps révolutionnaires (c’est-à-dire plus de deux siècle). Et l’on voit en effet que les principes suivis ne sont plus les mêmes. 


Non la science n’a pas changé. Elle reste la même. Par contre elle est en crise et pour des raisons qui tiennent à ses méthodes à elles et à la nature du réel qui refuse de se plier à ces méthodes là..


Cela semble vous ravir. Moi, cela me désole.


Pour moi, rien ne me désole car tout a un sens et tout est Providence. Le jour où vous aurez compris cela vous cesserez d’être dans l’amertume et vous serez une personnalité unifiée.




Palmarès