• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


olivier cabanel olivier cabanel 7 août 2013 08:55

croa

c’est pour cette raison que je ne fais mon pain qu’en hiver, ayant un poele à bois moderne, avec son four intégré, qui me permet d’y cuire ce que je veux, à longueur de journée...de la cuisson du pains à 170° au mijotage...
mais revenons au parrallèle que vous établissez entre les boulangeries de ville, ou de village, et l’autarcie.
il n’y a pas si longtemps dans les villages, le four était allumé, pour tout le secteur, et chacun, une fois par semaine, ou plus souvent, venait y chercher son pain, 
rien n’empêche de relancer ce processus.
aujourd’hui encore, de nombreux villages font « une fete du four », mais c’est plutot folklorique, ou pour financer telle association, tel projet... ou simplement « animer » le village.
il y avait donc là aussi un lien social fort, plus fort que celui que l’on peut avoir dans les boulangeries actuelles, ou on ne fait que faire la queue en attendant son tour...



Palmarès