• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


wrisya (---.---.1.82) 11 octobre 2006 17:29

Bonjour Aïcha,

Avant que tu ne te mettes à m’insulter de nouveau prends la peine de me lire... et de bien me lire stp.

J’ai lu les posts d’Ibraluz qu’il vous a adressé aussi je pense qu’on peut avoir l’intelligence de cesser ces invectives, ne crois tu pas ? J’entreprends cette démarche de conciliation envers toi, comme tu as su le faire avec moi à un moment donné... qui a d’ailleurs tourné court, mais enfin.

D’une, je n’ai aucune haine ni envers toi ni envers qui que ce soit dans ce « site », ni envers tes amis. Mes propos traduisent un simple agacement à la lecture des votres, mais je n’ai nulle haine envers toi : je ne fais qu’exprimer mon point de vue qui ne rejoins pas le votre, mais je n’ai aucune attaque personnelle à ton encontre.

Ensuite, je sais que tu n’en as cure que ce soit le cas ou pas, mais étant donné que tu ne me connais pas, je veux te préciser que j’ai autant de respect pour toi en tant qu’être humain que pour n’importe qui. Et je suis d’autant plus disposée à en avoir à ton égard que tu es muslim : de là, c’est de ton agir que j’arriverai à me faire une idée plus précise de la profondeur ou de la bienséance de ce respect.

Je ne suis ni prosélyte, ni hypocrite, ni manipulatrice ou je ne sais quoi : tu ne peux prétendre à aucun moment que mes propos rejoignent ceux des détracteurs de l’islam, tu ne saurai lire dans aucun de mes posts qui leur soit adressé un quelconque rejet de ma religion et si c’est le cas, dans ce cas toi et tes deux amis êtes bien les seuls à voir de la duplicité, là où il n’y a que tentative de modération.

Tu sembles croire que je privilégies tes ennemis aux « muslims » parce que je leur parle avec amabilité alors que ce n’est nullement le cas (j’en aurai d’ailleurs autant à ton égard si tu l’avais voulu) : jusqu’à présent, je ne t’ai jamais critiqué avec eux pour se fendre la poire à ton sujet et n’ai aucunement participé à te dénigrer sous couvert « collectif » lorsque eux le faisaient d’ailleurs, lorsque Marsu m’a « mit en garde » je lui ai assuré qu’au contraire je te croyais, pour quelle raison aurais-je pensé que tu ne disais pas ce que tu pensais ?Donc je crois que mon silence à e sujet se passe de commentaire pour démontrer que je ne rejoins pas cette manière de procéder... Et cela, que ce soit dans un sens ou dans l’autre, c’est idem.

J’ignore si tu vas cordialement m’inviter à « aller me faire foutre » en plein ramadan, si tu estimes que je me paie ta tête (comme si j’avais que ça à faire) ou tu estimes que je mérite l’opprobre : à toi de voir.

Mon propos n’est nullement de discréditer les tiens lorsque tu tends à vouloir défendre ton islam d’une manière que je ne rejoins pas, et c’est mon droit d’estimer que tu ne rends pas service à l’islam en usant de violence et c’est ton droit d’estimer que je fais de même en m’y refusant.

Apparemment, refuser d’avoir une position tranchée sur les personnes à défaut d’accepter ce qu’ils disent, ce serait une preuve de duplicité selon toi et tes amis. Alors que si vous aviez pris la peine de me lire comme j’écris et non comme vous voulez l’interpréter, votre compréhension serait plus proche que la réalité.

Nous voilà à égalité. Je ne m’adresserai pas à tes potes, un seul à la fois me suffit amplement.

Alors toutes mes excuses si tu t’es sentie blessée ou insultée dans ton amour propre par mes propos qui nullement et à aucun moment ne s’attaquaient à ta personne, mais simplement à ce que tu pouvais dire. Mes excuses pour cela, mais pas pour être ce que je suis, pas pour le fait que je ne rejoigne pas votre façon d’agir, pas pour ma façon d’agir avec les non-muslims et pas pour ma sincérité réelle à ce propos.

Alors si tu arrives à passer outre ta haine ou ta profonde hostilité à mon égard : faisons en sorte de débattre sereinement à l’avenir et prenons l’engagement de ne pas/plus s’attaquer réciproquement. Je pense que tes potes vont peut-être rappliquer avec une intention autre que la mienne, si c le cas je ferai comme d’habitude : Rien.

Sinon, et que tu veuilles me dire d’aller me faire voir : j’aurai agit comme je le sens et n’aurai plus rien à te devoir, si tant est que je te devais qq chose mais ça c’est une autre histoire...

P.S. : Mes dikhrs n’ont rien de satanique. Ils m’invitent au calme et à ce ultime salam que je te propose, à toi de le rejeter ou d’y répondre.

Voilà, plus que ça cela m’est impossible.

Bien Cdt




Palmarès