• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Michel Maugis Michel Maugis 23 avril 2015 21:30

@La mouche du coche


Vos “principales critiques des opposants à l’ évolutionnisme”  ne sont en rien des preuves contre l’ évolutionnisme.


“Absence dans la nature de fossiles “intermédiaires”


Il s’agit d’ une affirmation fausse, au mieux très mal formulée, mais même s’ il elle l´était serait toujours non convaincante pour invalider la thèse évolutionniste.


Vous vouliez certainement dire Absence de découverte de fossiles intermédiaires.

Ce qui veut dire que ces fossiles doivent exister en nombre infime mais qu’ ils n’ont pas encore été découverts pour cette même raison.

Scientifiquement cette critique est donc nulle.


De plus, ces fossiles d’ êtres intermédiaires ayant existés mais pas encore découverts, sont en proportion beaucoup plus nombreux que les fossiles découverts jusqu’alors. 

Il faut comprendre qu’ un être intermédiaire est souvent UNIQUE quand il apparaît, et qu’ il ne peut approcher la maturité sexuelle que si et seulement sa particularité génétique est un avantage sur les autres de son espèce. Donc ce sont des êtres jeunes et en nombres infimes, mais dont la proportion enfouie et fossilisée doit être bien supérieur à celle des êtres non intermédiaires.


L’ Ours polaire était certainement unique ou en quelques exemplaires au moment de son apparition qui est certainement indépendant de la glaciation. Il y avait certainement des ours albinos avant cette glaciation, mais ils étaient la proie facile de ses prédateurs bien avant de pouvoir se reproduire.


De plus, nous savons qu’ actuellement il y a des milliers d’ être humains qui grâce à la médecine vivent, et qui ne seront jamais reconnus comme fossiles intermédiaires dans des centaines de milliers d’ années, alors que ils le sont en tant qu’être différents actuellement.


Qu’ elle est la probabilité de trouver un homme fossile avec 6 doits de pieds ? Si ce doit de pied supplémentaire n’ est pas un avantage définitif sur les autres de son espèce ? NUL, et INFINI selon le cas.

Pourtant ces homme existent actuellement ! Il est absolument certain qu’ il y en existait aussi il y a des milliers d’ années ! Avons nous des fossiles d’ eux ?


“Présence très ancienne par contre de fossiles très sophistiqués”


Mais justement, c’ est bien parce qu’ ils étaient sophistiqués de leur vivant qu’ils sont nombreux en tant que fossiles. Cette remarque, est un corollaire de la précédente, et ne rajoute donc rien.


“Théorie darwinienne du HASARD, mot qui n’explique rien alors qu’une théorie scientifique digne de ce nom a pour mission de SIMPLIFIER et PRÉDIRE,”


l’ Hypothèse du darwinisme est scientifique. Elle met à bas la thèse du créationisme qui n’ a absolument rien de scientifique. Le fait que le hasard intervient dans les mutations génétiques ne permet pas de dire que l’ hypothèse de l’évolution est scientifique. le Hasard est une loi de la science.

La thèse de Darwin est INFINIMENT PLUS SIMPLE que la thèse créationisme qui ne prédit absolument rien, sinon celle de la venue du Messi.


De plus, la thèse de l’ évolution de Darwin PREDIT que l’ humanité sera immune au Sida dans 300 ans, si la médecine cesse d’ intervenir sur l’ évolution. Car il existe déjà des être immunes au SIDA « anormaux donc » qui seront les géniteurs de futurs terriens… si la médecine n’ existait pas, bien sûr.


La présence de la lactase permanente chez l’ homme préhistorique était à cette époque une ANOMALIE génétique inutile, puisque les êtres vivant cessaient très jeune de boire du lait de sa mère. Mais c’ est devenu un avantage crucial pour le développement après la découverte de l’ élevage, qui bénéficia à ces être “anormaux” jusque’ à devenir très majoritaire, lá oú ils étaient minoritaire.


Non, après Newton, on ne peut toujours pas prédire la trajectoire d’ une pomme, dans tous les cas, comme on ne sait toujours pas prédire avec précision la date et l’ impact d’ une météorite Lambda sur la Terre, parce que sa trajectoire est soumise aussi au loi du hasard, qui ne sont que les autres lois encore inconnues qui peuvent la modifier, et à tout autres événements imprévisibles.









Palmarès