• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Alren Alren 18 août 2016 19:13

@le moine du côté obscur

Mon problème est de savoir qui mettra en place ce monde virtuel, qui en aura le contrôle et que feront-ils de nos corps !

J’entre avec vous dans le domaine de la science-fiction, où tout est possible ou presque, et je vous réponds : les machines !

Les machines ne seront pas « méchantes » car n’éprouvant aucun sentiment positif ou négatif, amour ou haine, altruisme ou jalousie qui peuvent toujours être dangereux pour ceux qui sont à la merci de l’être sentimental.

Cette neutralité fera qu’elles ne nous tueront pas, ou plutôt nos lointains (?) descendants, comme « inutiles », d’autant plus que certains humains conserveront sans doute une créativité, y compris en matière d’informatique, qui pourrait améliorer encore les performances des machines et qu’elles seront assez évoluées pour le savoir.

Bien entendu ce sont des machines qui iront dans l’espace et donneront aux hommes l’illusion parfaite qu’ils explorent, par exemple, la surface de Jupiter où règnent un froid et un gravité qui tueraient instantanément notre fragile corps biologique.

Ceux et celles qui croient que la vie dans le passé était meilleure qu’aujourd’hui pourront y vivre virtuellement ; mais bien sûr en n’étant pas comme leurs ancêtres de pauvres diables accablés de travail, de misère, de maladie, mais des rois ou des reines tous puissants !

Bien entendu, cette « vie » passionnante puisque obéissant au caprice de chacun, n’inciterait pas à la reproduction puisque les enfants seraient présents virtuellement dans ces sortes de rêves, conformes aux désirs de chacune et chacun.

Dans ces conditions, la population diminuerait rapidement mais naturellement par décès des gens âgés éventuellement de 150 ans, jusqu’à ainsi disparaître en douceur, à moins que les machines ne souhaitent conserver des spécimens, toujours pour cette créativité qu’elles auront sans doute moins que les êtres biologiques.




Palmarès