• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Philippe VERGNES 5 mars 2018 19:07

@ Bonsoir arthes,


Oui pour tout ce que vous dites de notre époque et des parents, mais attention toutefois, il est des situations insurmontables. Notamment celles où l’enfant se trouve au prise avec un parent psychotique ou psychopathe (parfois les deux mais plus rarement), si le parent « sain » ne prend pas conscience du problème pour l’enfant et ne prend pas fermement position « contre » le parent psychotique ou psychopathe (ou pervers, c’est la même chose), alors l’enfant court à la catastrophe : LA RÉSILIENCE EST UN MYTHE auquel il est bon de croire et de s’illusionner.

(Ne me demandez pas pourquoi, je ne voudrais pas briser les rêves de certains, mais il se trouve que je suis assez bien documenté sur le sujet. Je connais l’origine de l’invention de ce terme - la véritable histoire -, pas le mythe construit après coup... et la réalité dépasse la fiction et fait froid dans le dos. Lorsque je dis « mythe », je tiens à préciser que c’est parce que les conditions de réussite de cette résilience sont extrêmement complexes à mettre en place et dépendent de très nombreux facteurs que notre société ne garantie en rien à l’heure actuelle. Les gens que l’ont dit « résilients » actuellement sont ceux qui pourraient se passer d’aide s’ils avaient conscience de leur potentiel, et il suffit de très peu parfois pour qu’ils en prennent conscience. Quasiment pas besoin de thérapie pour cela... une seule séance suffit parfois. Par contre, pour les autres, là, il faut des « spécialistes » ultra compétents et nous en avons moins que ceux que nous croyons. Il y a même un déficit de professionnels à ce niveau en France... et ça commence par la connaissance des processus psychiques qui sont à l’oeuvre dans le meurtre de l’âme ou le meurtre psychique et la perte d’identité qu’ils induisent.)



Palmarès