• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Christian Labrune Christian Labrune 3 octobre 2018 12:34

@Renaud Bouchar

Je viens de lire votre article dans la liste de ceux qui sont proposés pour la publication, et je me suis empressé de l’approuver. Il y a actuellement deux fois plus de votes positifs, et s’il ne passait pas, il y aurait lieu de se poser des questions. J’en ai profité pour approuver aussi la publication du prochain article de l’auteur de celui que nous sommes en train de commenter, même si je le trouve un peu trop conciliant, et j’aurais approuvé tout aussi bien la publication de l’actuel avec lequel, cependant, je ne suis pas du tout d’accord.

Il reste que ce qu’on peut reprocher ici à Homme libre, c’est un certain irénisme, et je ne vois pas que son analyse puisse mettre en danger la vie de quiconque en France ou ailleurs. Or, c’est bien là, sur l’apologie de la violence, que se trouve la frontière, certes quelquefois un peu floue, entre ce qui fait partie du débat démocratique et ce qui menace, précisément, toute vie civilisée. On ne peut pas tout laisser passer. Entre le clip de ce rappeur et la déclaration bien connue du porte-parole de l’état islamique, qui fut largement suivie d’effets (« si vous pouvez tuer un de ces sales Français [...] faites-le ») il n’y a aucune différence. Je n’ai vu que quelques extraits de ce clip, mais le scénario en arrière-plan, s’il faut en croire ce que vous rapportez, paraît être aussi tout à fait comparable à celui de l’assassinat d’Ilan Halimi par le gang des barbares, lequel ouvrait toute une série de meurtres particulièrement atoces.

Un débat s’imposerait sur le fonctionnement de ce site de discussion, et vous faites bien de l’ouvrir. Il y a déjà longtemps que je ne propose plus d’articles : ils ne passent pas, et je n’ai pourtant rien d’un extrémiste. Je me contente donc le plus souvent d’intervenir, souvent assez longuement, à la suite d’articles touchant à des questions importantes. Du moins quand des auteurs incapables de faire face à l’ironir ne préfèrent pas m’interdire automatiquement d’écrire des commentaires, par une disposition qu’autorise scandaleusement le fonctionnement technique d’un site qui censure à tort et à travers.

J’ai pu, il y a une dizaine de jours, en écrivant à la Rédaction d’AgoraVox, obtenir qu’un article intitulé Hassan Nasrallah menace Israël : nous possédons assez de missiles pour redessiner la carte du Moyen-Orient  soit immédiatement retiré de l’espace de modération où il avait déjà été plébiscité par les islamistes. Il s’agissait, sans le moindre appareil critique, de la simple traduction d’un discours de Nasrallah, et ce n’était pas la première fois que Sayed Hassan se servait d’AgoraVox comme d’un haut-parleur pour diffuser la propagande de ce chef terroriste à la botte d’un Iran islamo-nazi. Mais il est très rare que j’ouvre l’espace de modération, et souvent je vois les choses quand il est déjà trop tard.

Autre phénomène inquiétant :

L’article suivant informe sur l’exécution récente, par les islamistes, de miss Irak :

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/assassinat-de-miss-irak-2014-a-208085#forum5313663

Deux interventions absolument scandaleuses (9h57, 10h14) prennent implicitement fait et cause pour les assassins. J’avais demandé à l’auteur de l’article, en s’appuyant sur ma protestation, de faire disparaître ces horreurs. Non seulement elles y sont toujours, mais le message que j’avais envoyé a été supprimé par la modération.




Palmarès