• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Axel_Borg Axel_Borg 27 novembre 2018 15:41

@Lionel,

Salut ! RIP Davis Cup et en effet tu avais raison les Croates ont massacre nos Frenchies, plus encore que je ne le pensais ...
Oui c’est bien dommage pour Simon et Monfils mais attention Cilic jouait tellement bien qu’on était déjà mené 0-2 virtuellement.

Noah aurait pu mieux gérer son groupe depuis 3 ans, mais avec des joueurs aussi faibles en simple, que pouvait-il faire de mieux ? Il a profité des forfaits de cadors comme Nishikori, Murray ou Djokovic en 2017, de Nadal cette saison en demie, pour gagner des matches ...
Résultat le grand public s’imagine à tort que la France. Et ce mythe du classement qui ne veut rien dire en Coupe Davis. Je veux bien que le fait de jouer pour son pays transcende ou paralyse, que le fait de prendre le train à 0-1, 0-2 ou 1-2 change la donne par rapport à un match de tournoi ATP ....

Et au delà de la victoire de l’an passé où l’a bien vu que David Goffin était d’un autre niveau que nos Français, zero emotion pendant ces 3 ans, très loin de Lyon 1991, Nantes (1/2 France - Italie) et Malmö 1996, ou Brisbane 2001 (sommet tennistique de la France moderne en Coupe Davis).
Une pensée pour Arnaud Clément sacrifié fin 2015 par un complot Noah FFT alors qu’il n’avait pas fait pire contre la Suisse du tandem Federer / Wawrinka en 2014.
Le problem est toujours le meme en France : beaucoup de joueurs dans le top 50 et meme top 100 (souvent le record en nombre de presences), mais jamais de top 5 pérenne.

Tsonga, c’était certain qu’il allait se planter. Leconte 1991 ça ne marche pas deux fois. Pouille ne cesse de decliner depuis sa magnifique saison 2016. Chardy est un excellent joueur mais pas un leader de finales. Seul le double a logiquement tenu son rang samedi.

Mais excepté 1991 où Sampras est trop tender pour le contexte de la finale de Coupe Davis (Agassi bat Forget pour le seul point américain), les finales modernes de la France ont toujours vu le meme scenario (sauf l’exploit de 2001) car le n°1 du pays adverse était largement au-dessus de nous ...

1982 McEnroe trop fort contre Noah et Leconte
1996 Enqvist trop fort contre Boetsch et Pioline, on gagne car Edberg se blesse et laisse Kulti contre Boetsch
1999 Philippoussis trop fort contre Grosjean et Pioline
2001 exploit d’Escudé contre Hewitt
2002 Safin trop fort contre PHM et Grosjean
2010 Djokovic trop fort contre Simon et Monfils
2014 Federer et Wawrinka trop forts, respectivement contre Gasquet et Tsonga (Monfils avait battu Federer cependant le vendredi)
2017 Goffin trop fort contre Pouille et Tsonga, on gagne contre Darcis et le double belge
2018 Cilic et Coric trop forts, contre Tsonga et Pouille pour le 1er, contre Chardy pour le 2e

Pas souvenir du papier YZ sur Federer que tu évoques. Par contre j’avais écrit sur Sport Vox un article à l’été 2011 qui mentionnait le duel Federer / Nadal en vue du record en GC, alors que l’Espagnol venait de gagner son 6e Roland-Garros : il y avait à l’époque 16-11 en faveur du Suisse.

Et j’avais indiqué que l’obstacle principal, pour le gaucher de Manacor, au record du virtuose de Bâle, s’appelait non pas Roger Federer ... mais Novak Djokovic, nouveau n°1 mondial après sa victoire à Wimbledon en ce début d’été 2011.

Le Serbe comptait alors 3 titres en GC. Il en est désormais à 14, soit +11 tandis que le Suisse a fait +4 et l’Espagnol +6 dans l’intervalle.
 
Comme tu le dis, sur les 3 ou 4 ans à venir, sur le papier Djokovic a un boulevard mais depuis 3 ans il s’est passé tellement de choses improbable entre son burn-out, le come-back du Fedal, le retour au sommet du Djoker pourtant proche de raccrocher sa raquette au printemps ...

On verra si Zverev et Khachanov confirment leurs magnifiques succes de l’O2 Arena et de Bercy, si Tsitsipas et Coric continuent de progresser, et si les autres, de Goffin à Nishikori en passant par Anderson, Cilic, Del Potro, Thiem, Kyrgios, Dimitrov, Chung, Edmund, Rublev, Medvedev, De Minaur, Shapovalov ou Raonic sont capables de franchir un palier mental et physique.

Car si ce n’est pas le cas, je suis prêt à parier que les plus dangereux rivaux du Serbe seront à court terme Federer et Nadal, à moyen terme Wawrinka et Murray s’ils parviennent à revenir à leur niveau de jeu des années 2015-2016.

On verra bien, sauf que chaque année on prédit le vrai déclin du Big Three et chaque année (sauf 2016) il gagne la majorité des titres majeurs mis en jeu entre les 4 GC et la Masters Cup.

Pour le GOAT, voyons déjà qui serait le GOAT du XXIe siècle entre Fed, Rafa et Nole. Il faudra attendre la fin de carrier de ces 3 là pour le savoir entre le palmarès et les H2H.
Mais comme je le disais récemment sur un autre échange, les 3 prochains Roland-Garros seront determinants entre Nadal et Djokovic. Si l’Espagnol ne gagne plus dans son bastion parisien, il sera en grand danger face à un Serbe qui remontera comme une fusée vers lui, puis vers le recordman suisse ...




Palmarès