• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


lloreen 10 avril 15:02

@lala rhetorique
"Le gros verrou c’est en effet le système des traités, qui ont, outre leur spécificité, un point commun : des conditions générales qui lient entre eux les pays de cette soi-disant europe.

« 

Les conditions générales de vente règlementent le circuit commercial entre les différentes corporations.
Le problème est que cela ne concerne pas les êtres humains dont le droit coutumier est le seul légitime pour régler les interactions des uns avec les autres.
Un être humain n’est pas une marchandise, même si dans les faits c’est exactement ce à quoi il est assimilé à son insu.

 »Nous sommes sous un joug commercial difficile à abattre

".
Absolument pas.La légalité ne d’applique pas aux êtres humains mais uniquement aux personnes physiques et morales (entités commerciales=droit maritime).
Sauf à prouver le contraire, un être humain n’est pas un objet.
Le seul droit qui s’applique aux êtres humains est le droit coutumier (droit de la terre).




Palmarès