• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Philou017 Philou017 26 juillet 2008 20:52

Effectivement, les instances médiacles sont noyautés par les lobbies ou à tout le moins constituées par des gens guere enclins à remettre le systeme en cause. Leur objectivité est plus que discutable.
Exemple pour le HCS :

Il nous apparaissait donc important d’avoir l’avis de la nouvelle Haute Autorité de santé sur cette question, institution qui n’a de cesse de proclamer depuis son installation son souci de transparence, d’indépendance et de rigueur, seules garantes effectivement de l’autorité de ses avis.

Lors de cette rencontre qui s’est déroulée dans un climat convivial, nous avons eu confirmation du projet de la HAS d’utiliser la « force de frappe » de la visite médicale de l’industrie pharmaceutique pour délivrer les recommandations médicales officielles de la HAS auprès des médecins.

Comment ne pas exprimer sa stupéfaction et sa déception devant un tel projet !

Durant cette rencontre, les membres de la HAS nous ont pourtant assuré à maintes reprises ne pas être naïfs et être bien conscients que la visite médicale des firmes n’était que publicité et marketing. S’il ne s’agit pas de naïveté, comment ne pas voir alors, derrière ce projet, autre chose que l’influence du lobby des firmes, la difficulté de la HAS à résister à ces pressions et le risque de renoncement à une indépendance pourtant proclamée ?

Ainsi, à peine installée, la HAS prendrait-elle le risque de se discréditer auprès des professionnels de santé les plus soucieux d’indépendance pour la qualité des soins dans l’intérêt des patients. A peine installée la HAS, qui contribuerait ainsi à « blanchir » la publicité des firmes, prendrait-elle le risque d’être à l’origine de nouveaux dérapages sanitaires en matière de médicaments.

Le Formindep, lors de cette rencontre, a remis à la HAS quelques éléments de documentation scientifique internationale, démontrant l’inanité et les risques d’un tel mélange des genres. Le Formindep a également remis aux membres de la HAS l’hallucinant témoignage, rédigé pour la circonstance, de cet ancien visiteur médical décrivant la réalité de la visite médicale des firmes pharmaceutiques : dérives, mensonges, manipulations, corruption, etc. Suite à cette rencontre le Formindep a rappelé dans un courrier à la HAS les risques majeurs qu’elle prendrait en développant une telle initiative.

Nous invitons chacun, soignants et patients, à prendre connaissance de ce témoignage sur la visite médicale, à le lire, à le méditer et à le diffuser. Puis, une fois lu, à se poser les questions suivantes :
Médecins, êtes-vous prêts en conscience à recevoir votre information scientifique et médicale par ce canal ?
Patients, acceptez-vous que le médecin à qui vous allez confier votre santé, se forme par cet intermédiaire ?
www.formindep.org/spip.php

On voit que l’indépendance de ces organismes vis à vis du complexe pharmaceutique est quasi-nul.

D’autre part :

Santé : désinformation médicale, industrie chimico-pharmaceutique = santé publique vendue aux lobby !

Suite à l’information enfin donnée concernant le traitement de la ménaupose par THS et le cancer du sein hier au JT, petit article concernant la manière dont fonctionne le système de médicalisation à outrance ou comment rendre malade ceux qui sont bien portants !

Les études sont mensongères :

  • les effets secondaires (doux euphémisme vu les maladies invalidantes, cancers et morts éventuelles qui n’auraient pas attrapés les personnes médicalisées à titre préventif alors qu’elles n’étaient nullement malades !) sont minimisés ou passés sous silence.
  • La plupart des études menées n’ont aucune valeur, la durée n’étant pas suffisante, faites sur des populations réellement à risque ou malades, ce qui biaisent les résultats et non sur la prescription de masse à des personnes en parfaite santé de substances chimiques, hormonales, etc
Les médias bien entendu relaie l’information du puissant lobby de l’industrie pharmaco-chimique,

Les visiteurs médicaux ne sont que des commerciaux faisant du marketing publicitaires sans aucune information véritable et n’ayant aucune connaissance à ce sujet ...

La plupart des médecins ne sont informés que part les labos et la presse gratuite et pour la plupart ne savent donc pas réellement ce qu’ils prescrivent ...

Les agences gouvernementales censées veiller à la santé publique sont complétement noyautées par les labos, quand aux politiques, ce n’est même pas la peine d’en parler, ce sont eux qui le permettent !

Pour comprendre comment ça marche au niveau de la désinformation et du mensonge, quelques informations ci-dessous.
bgabrielli.over-blog.com/article-16856897.html

Un autre point de vue :
D’abord, la verroterie clinquante : la Haute autorité de santé, pour faire strass. Des compétences et des missions très larges vont lui être conférées, dont seulement 8 hauts personnages de l’Etat seront dépositaires. Mais ne pas s’y tromper : cette « machine à dérembourser » aux compétences éléphantesques touchant tous les domaines d’activité de la santé ne livrera en réalité que des propositions. Les règles et les décisions relatives à l’inscription au remboursement par l’Assurance maladie seront prises par le Ministre, et lui seul, la Haute autorité servant à légitimer par ses avis les décisions les plus arbitraires. On aurait espéré une certaine indépendance : il faudra là aussi déchanter. Sur les 8 hautEs membres, 2 seront nomméEs par le Président de la République, 2 par celui du Sénat, 2 par celui de l’Assemblée nationale, 2 par le Conseil économique et social. La Haute autorité de santé ressemblera à un club VIP très select qui servira de paravent aux décisions du gouvernement.
www.actupparis.org/article2132.html

Les pontes nommés à la HAS sont des lobbyistes du médicament, comment penser autrement ? ce sont des gens du systeme, imbriqués dans le systeme. Avec un certain esprit critique si on a de la chance, rien de plus.




Palmarès