• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Patrick Gaudray Patrick Gaudray 11 novembre 2008 15:15

Merci Bernard pour votre compliment.
Ignorant (honte à moi) ce qu’est la "course théorique" du gène, je ne sais pas pourquoi elle prendrait fin en 2009. Pouvez-vous m’en dire un peu plus ?
Certes, la définition du gène est de plus en plus complexe et difficile à faire tenir en quelques mots, surtout si on veut aller plus loin que les généticiens qui ont établi ce concept il y cent ans ou presque. En témoigne un numéro de la Recherche il y a quelques années dans lequel une cinquantaine de généticiens avaient donné "leur" définition. Mais nos gènes sont là, et la génomique est loin de devenir une science du passé.
Je suis bien d’accord que séquencer un génome est une activité "idiote", mais pas tellement pour justifier un salaire. C’est un passage technologique obligé, une sorte de mal nécessaire, pour aborder de vraies questions scientifiques, surtout fondamentales, mais également appliquées. Comme je l’écrivais, nous sommes très loin de comprendre ce livre dont nous lisons les lettres sans en avoir toute la grammaire. Et puis, l’analyse des génomes, qui a encore de longs et beaux jours devant elle, ne se referme pas sur elle-même. C’est une science ouverte et évolutive. Ainsi, on arrive à de la véritable génomique fonctionnelle et évolutive. Et, abordant des questions que la génomique ne sait pas résoudre, on arrive à s’intéresser à l’épigénétique, sorte d’hérédité de caractères acquis, et aux interactions entre le génome et son environnement.




Palmarès