• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 21 janvier 2009 19:20

Si ce que l’on reproche au Hamas est de ne pas accepter le partage de la Palestine, il faudrait peut-être examiner les raisons historiques de ce refus. Désolés de répéter des faits et références que nous avons déjà produites, mais que personne ne réfute.

Depuis la Déclaration Balfour, le sionisme a été imposé de manière conflictuelle à la population palestinienne qu’il a été d’emblée prévu d’asservir et de chasser de ses terres. C’est la raison des refus de reconnaître Israël.

Rappelons que le sionisme de Theodor Herzl a été d’emblée impérialiste, et a fortiori celui de Ben Gourion qui, comme les croisés du Haut Moyen-Age (voir le discours d’Urbain II à Clermont), parlait déjà de "rédemption de notre Pays" (à savoir, la Palestine) dans un testament de juillet 1918 (Mémoires, Grasset 1974).

Theodor Herzl avait présenté le projet d’Etat sioniste en Palestine comme une composante d’un « rempart de l’Europe contre l’Asie » et comme « l’avant-poste de la civilisation face à la barbarie » (Der Judenstaat, 1896).

http://de.wikisource.org/wiki/...

« Palästina ist unsere unvergessliche historische Heimat. Dieser Name allein wäre ein gewaltig ergreifender Sammelruf für unser Volk. Wenn Seine Majestät der Sultan uns Palästina gäbe, könnten wir uns dafür anheischig machen, die Finanzen der Türkei gänzlich zu regeln. Für Europa würden wir dort ein Stück des Walles gegen Asien bilden, wir würden den Vorpostendienst der Cultur gegen die Barbarei besorgen. Wir würden als neutraler Staat im Zusammenhange bleiben mit ganz Europa, das unsere Existenz garantiren müsste. Für die heiligen Stätten der Christenheit liesse sich eine völkerrechtliche Form der Exterritorialisirung finden. Wir würden die Ehrenwache um die heiligen Stätten bilden, und mit unserer Existenz für die Erfüllung dieser Pflicht haften. Diese Ehrenwacht wäre das grosse Symbol für die Lösung der Judenfrage nach achtzehn für uns qualvollen Jahrhunderten. »

(fin de citation)

Il est très important, dans la situation actuelle, de contrer la propagande des idéologues du système qui appellent à la défense de "l’Occident Chrétien" ou, dans une version actualisée, d’un prétendu "Occident Judéo-Chrétien". Une nouvelle formulation de la "théorie" de la lutte du "bien" contre le "mal" chère à Bush and Co.

Le blog "Notre Siècle" a consacré cinq articles à la question de la responsabilité de "l’Occident Chrétien" depuis des siècles dans la genèse et le développement de l’actuel conflit du Proche et Moyen-Orient. Notamment, par l’exclusion et la persécution des Juifs mais aussi par l’esprit de croisade qui a précédé de sept siècles le sionisme impérialiste de Herzl.

La question mérite d’être discutée en détail, par exemple pour répondre à la théorie de Taguieff et d’autres sur les "valeurs menacées" de "l’Occident Judéo-Chrétien", voir par exemple son dernier bouquin : "La Judéophobie des Modernes. Des Lumières au Djihad mondial", Odile Jacob mai 2008, un énorme pavé de presque 700 pages en caractères assez petits dont la finalité est tout compte fait de dresser un énorme catalogue où on amalgame Marx ou les "antimondialistes" avec l’extrême-droite ou l’intégrisme, et l’auteur s’en prend à la "haine de l’Occident", etc...

Les liens :

Palestine, Gaza, sionisme et "racines chrétiennes" (I) à (V)

http://notresiecle.blogs.courr...

http://notresiecle.blogs.courr...

http://notresiecle.blogs.courr...

http://notresiecle.blogs.courr...

http://notresiecle.blogs.courr...

Voir également notre article :

Gaza, Taguieff, le CNRS et Sciences Po

http://science21.blogs.courrie...

Le Collectif Indépendance des Chercheurs
 




Palmarès