• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Le péripate Le péripate 29 juillet 2009 22:43

Mais je suis de gauche, dans son sens authentique, c’est à dire loin du pouvoir, opposé au pouvoir. Quant à la vérité, je ne sais si elle est révolutionnaire, mais elle n’est pas une essence. Dans le réel, il n’y a que les erreurs que nous écartons et des théories.

Au centre de toute cette affaire, il y a la question de la recherche dite publique. Le GIEC est à l’échelon interétatique ce que la recherche publique est à l’Etat. C’est à dire que la recherche devient politique. Que la gestion de la recherche est politique. Les gens du GIEC se bâtissent leur administration, leur petit travail tranquille. C’est si humain. Et faire le Bien même au prix du reniement de la science est un si petit pêché.
Le TGV, le Concorde, la conquête spaciale, ce n’était peut-être pas tellement utile, mais c’était encore modeste. Avec cette affaire, les coûts vont être extravagants, pour gagner seulement quelques années, dans l’hypothèse ou le RCA soit vrai. Et plus surement pour rien, voire pour le pire.
Petite anecdote qui ravira l’antilibéral, c’est Tatcher qui inaugura les rapports scientifiques politiques sur la question du carbone : elle avait besoin de l’opinion pour lutter contre les grévistes des mines de charbon. Ce n’est pas ce qu’elle a fait de mieux. lol.




Palmarès