• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Walden Walden 30 juillet 2009 08:54

@ Jean Lasson

Bien sûr « la théorie du réchauffement climatique est fausse », c’est ainsi que l’on observe que le climat change et l’atmosphère se réchauffe (sourire). Non, l’objection sérieuse que l’on peut apporter au réchauffement climatique, ce n’est pas son inexistence, c’est sa localisation : car le climat demeure un phénomène dont la haute complexité nous dépasse. Or des zones géographiques demeurent apparemment davantage soumises à réchauffement, tandis que d’autres le sont davantage à très forte circulation d’air (zones de cyclones), d’autres à précipitations très abondantes, etc.

Ceci étant, vous vous acharnez à démonter la persistance à long terme du CO2 dans l’atmosphère, alors que c’est surtout sa présence en forte concentration qui contribue à l’effet de serre. De plus ce n’est pas contradictoire avec le fait qu’il y ait combinaison d’autres facteurs (méthane, vapeur d’eau) ; sauf que la diffusion de vapeur d’eau fait partie d’un cycle naturel, contrairement aux émissions massives de CO2 et de méthane issues de l’activité humaine, qui viennent perturber l’équilibre de l’écosystème, entraînant des processus chaotiques.

Au demeurant, vous avez raison de dire que la vapeur d’eau, dans le déreglement climatique instauré, peut ensuite jouer un rôle aggravant, dans la mesure où le réchauffement accroît l’évaporation, donc l’épaisseur de la couche nuageuse, et celle-ci vient ensuite renforcer le réchauffement.
source : http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=6865

 C’est un phénomène analogue à l’augmentation locale du réchauffement induite par la fonte des glaces sur l’océan arctique, comme la fonte du permafrost, les zones dégelées devenues sombres absorbant davantage le rayonnement solaire.

--------------------

Bon, mais à vous dévoiler ainsi, l’on comprend mieux ce qui motive chez vous le déni de réalité du RCA, contre toute évidence (car par exemple dans votre aveuglement, vous semblez occulter complètement que des populations entières du Grand Nord en observent les conséquences actuellement) : c’est la nostalgie du mythe du Grand Soir, dont malgré 100 ans et plus de propagande, après qu’on ait enfin compris qu’il n’était qu’une utopie dangereuse, on réalise à présent qu’il y a d’autres alternatives bien plus crédibles, dans lesquelles l’écologie à toute sa part...




Palmarès