• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


bo bo 16 mars 2010 14:45

Le monde existe depuis longtemps, la culture aussi..... l’emploi de semences sélectionnées se sont progressivement développées sur des siècles (puis accélérés depuis 1945 : travail d’origine de l’INA avec de bons résultats..) ... ce qui est en cause c’est la réglementation draconienne sur les semences qui n’existe que depuis 20 ans !
En obligeant à n’utiliser que des semences référencées par les grandes multinationales vous allez affamer le monde : interdire les cultures traditionnelles en Afrique...obliger les paysans du tiers monde à acheter chaque année des semences « stériles »... bravo !!
Pour votre information en France pour cultiver un hectare de maïs en 2010 le coût d’achat des semences plus engrais est cette année supérieur à 450 € par hectare.
L’achat ne suffit pas, il faut labourer, semer : cela coûte du fioul, de l’amortissement de matériel.
Ensuite, il faut traiter avec des pesticides dans tous les cas de figures (maïs OGN ou pas : les OGN ne dispense pas de traitement contre les mauvaises herbes et petits autres prédateurs de la nature). Pour votre info un traitement toutes les 2 à 3 semaines est nécessaire.
Et bien sur, il faut arroser.. puis ramasser.
La vente s’effectue avec un calcul qui est déterminé par le degré d’humidité de votre récolte par rapport à un prix de référence du marché déterminé en fonction de l’offre, de la demande et de la spéculation (notamment à l’aide de produits dérivés swappés..)
Résultat, cette année, avant les aléas de la météo, tous les spécialistes tablent sur une perte nette à l’hectare d’environ 200 €......(rendement entre 110 et 140 q par hectare).....et cela sans compter l’heure de travail qui comme chacun sait « ne se compte pas en agriculture » sauf quand vous avez un salarié agricole au 35 heures.....
Cette « filière » est très malade.... dans le sud-ouest, les agriculteurs ont survécu l’année dernière grâce au « gras »... 2010 va être une année dramatique pour l’agriculture française
Les conditions du travail agricole et son cadre économique ont été totalement bouleversée depuis 20 ans.
Les législations « stupides » entassées de Bruxelles... et l’appétit des producteurs de semences en position de monopole.... sont en train de tuer une grande partie de l’agriculture européenne et bien sur française....




Palmarès