• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Salsabil 16 août 2010 17:45

Fergus,

L’idée d’un changement de République est sans doute bonne.

J’y vois un léger problème : Pour ce faire il faut, en plus de la réflexion et des discussions nécessaires à un tel projet, forcément une consultation du peuple.
Or, lorsque l’on sait de quelle manière est respecté l’avis de ce même peuple en cas de referendum,... smiley

Quant à une Assemblée dont le premier ministre représenterait la majorité, reléguant effectivement le Président à un rôle honoraire, c’est un peu la forme de ce que nous avons connu lors des différentes cohabitations.
Par rapport à l’omniprésence de Sarko dans tous les domaines possibles, cela pourrait être une forme de soulagement pour nos yeux et nos oreilles, mais qu’en serait-il alors de ce luxe dispendieux de l’Elysée !
Si en plus il n’a plus rien à faire, il va nous créer, des bains et des douches en or dans toutes les pièces et achever la ruine de l’Etat déjà bien engagée ! smiley smiley

Bref, tout ça pour dire que l’institution d’une nouvelle République impliquerait un contrôle rapproché des activités des élus (présence, efficacité, lutte contre toute forme de corruption, inéligibilité possible, etc., etc.) et un non-cumul des mandats obligatoire. La consultation populaire devrait être plus régulièrement utilisée de même que l’idée d’une politique participative comme l’a tentée Ségolène Royal.
C’est véritablement tout un système à étudier pour une mise en place nouvelle issue des leçons du passé.
Je gage que ce n’est pas demain la veille que l’on en verra la couleur et c’est bien dommage.

En attendant, nous n’avons pour l’instant toujours aucune possibilité de destituer légalement ce guignol qui a tout loisir de continuer à se payer la tête du monde.
Si les raisons valables ne manquent pas à une telle mise en oeuvre, la loi n’étant pas finalisée, personne ne peut agir. Il est totalement protégé et intouchable.




Palmarès