• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


ffi ffi 29 septembre 2010 15:44

@ Jean
A mon avis vous confondez le néant (ce qui n’est pas) et le rien (ce qui n’est pas visible).

Par exemple l’atmosphère semble n’être rien (elle est invisible), mais on la respire. Ou encore le zéro, chiffre qui n’est rien en quantité, mais qui existe. Il n’est pas inutile de quantifier le « rien ».

Les mathématiques ne sont pas nées du illusion. Il y a bien des choses quantifiables. L’illusion est de croire que tout est quantifiable, qu’il n’y a que la quantité qui compte, et d’omettre ainsi toute référence à la qualité intrinsèque (nature, essence) de la chose étudiée.

Mettre en rapport des quantités ne permet pas de « sentir » comment une chose est. Ainsi la quantique échoue à montrer comment la matière est. Si jamais la matière était une chose continue, mais se déplaçant de manière quantifiée, il faudrait inventer un concept dual onde/corpuscule : genre un volume qui se « tord » par moindre action.




Palmarès