• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Philippe Vassé Philippe Vassé 1er octobre 2010 22:57

Cher Magnon,

Votre finesse d’analyse de la situation politique au Conseil Régional du Limousin est étincelante de naïveté ou de rêverie, voire de ridicules retards sur l’actualité.

Quant à vos 500000 « Limousins » comptées par vos soins en divers endroits, votre don de calcul et de polyquité (don d’être en plusieurs lieux à la fois) laisse sans voix.

Sans moquer vos talents excellente de mathématicien compteur de citoyens, voire de spécialiste de la reconnaissance immédiate d’un habitant du Limousin d’un résident de l’Auvergne ou de Poitou-Charentes, il me faut corriger un de vos chiffres lancés à la volée dans une diatribe du plus haut comique : les plaignants en Tribunal Administratif de Limoges étaient plus que 6, à voir la liste donnée par le Tribunal concerné.

Certes, ils ont le soutien de nombreux élus, de la loi, des citoyens, comme en attestent les soutiens écrits et les contributions financières qu’ils ont reçus.

Plus drôle encore, vous confondes subventions et budgets de fonctionnement des collectivités locales ; ce qui indique que vous ne comprenez rien à ce que vous écrivez sur un sujet qui vous est inconnu.

Une subvention, c’est de l’argent public donné à une structure ou une association.

Un budget de fonctionnement assure le bon déroulement en termes de sécurité, hygiène et ordre public d’un évènement rassemblant des citoyens.

Pour faire clair et basique, votre confusion admirable de simplicité morale revient à mélanger le budget nourriture de votre famille et l’argent de poche donné à vos enfants.

Comme cependant vous ne pouvez être totalement en dehors de toute réalité, vous avez bien noté que Monsieur DENANOT a désavoué ses avocats publiquement, ordonné le retrait, si possible, de la QPC, et...que ses élus de sa majorité se sont révoltés !!!

Bien sûr, vous le saviez en lisant la presse et en regardant FR3 Limousin le 29 septembre ; mais je mets sur votre douceur confuse le fait que vous ayez fait semblant de voir un grand avenir à un homme politique dont le destin est désormais marquée par ses dérives non assumées.

D’ailleurs, vous n’êtes pas assez aveugle ou stupide pour ne pas comprendre que ses reculs incessants sont dus à son souhait de ne pas perdre sa place qui n’est jamais acquise........

Bien cordialement à vos capacités mathématiques et administratives, ici fort malmenées,




Palmarès