• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Traroth Traroth 11 décembre 2010 16:49

Je ne connais pas d’autre patrie que la planète. Tout être humain est donc mon compatriote...


Je ne suis toujours pas certain de comprendre : qui joue les victimes, selon vous ?

Ma position concernant Wikileaks est très simple : absolument rien ne permet de croire que Wikileaks serait une opération étasunienne ou autre chose du même ordre. Les révélations concernant l’Iran ne sont RIEN. Les Etats-Unis n’arriveront pas à justifier une guerre par « Le roi d’Arabie Saoudite nous a demandé d’envahir l’Iran, alors on l’a fait ». Et c’est carrément le seul argument qu’avancent les partisans de cette idée. Donc voila...

Le fond de mon article, c’est que Wikileaks est le truc le plus incroyable, le truc le plus révolutionnaire et le truc le plus subversif que j’ai eu l’occasion de voir. C’est véritablement historique, tant dans son principe, révéler ce que les états cherchent à cacher et que les citoyens ont BESOIN de savoir, en particulier au moment d’entrer dans l’isoloir, que dans les conséquences directes, c’est à dire la manière dont le verni de liberté d’expression en occident ne s’est pas craquelé mais a complètement explosé !

Mon idée de base, c’est que la démocratie ne peut fonctionner si les gouvernements cachent des choses à leurs citoyens. Les révéler est donc un devoir. Wikileaks fait donc une oeuvre de salubrité publique. A l’inverse de ce que dit Baroin, la transparence ne mène pas au totalitarisme, pas plus que l’ignorance n’est la force, la guerre la paix ou la liberté l’esclavage. Il serait d’ailleurs incapable d’expliquer son propos ! C’est l’opacité qui mène au totalitarisme, en faisant des élections de vastes tirages au sort où on vote pour n’importe qui sans savoir pourquoi !

Et qu’on ne vienne pas le chercher avec de soi-disant secrets militaires. Vous croyez vraiment que les états ayant des services de renseignement un minimum performant ont encore des choses à apprendre ? Ce n’est pas sérieux. Le secret, c’est pour cacher des choses aux citoyens !

En une phrase : la démocratie, la vraie, est incompatible avec le secret.



Palmarès