• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Tiberius Tiberius 25 septembre 2011 13:29

Je crois que vous n’avez pas compris le principe du High Frequency Trading.

Si vous voulez gagner de l’argent à la bourse, il faut acheter des actions au plus bas et les revendre au plus haut. Or tout le problème est bien évidemment de savoir déterminer quand il convient d’acheter c’est-à-dire quand le prix de telles ou telles actions va monter.

Imaginez à présent que je vous dise mon intention d’acheter une grand nombre d’actions d’une entreprise quelconque. Mon offre d’achat va forcément en faire remonter le cours et ayant connaissance de cette information, vous pouvez acheter ces actions avant que je ne fasse mon offre puis revendre ensuite, réalisant de cette façon une plus-value facile et sans risque. C’est ce que l’on appelle un délit d’initié et bien sûr c’est illégal. Eh bien pourtant, le High Frequency Trading, c’est un peu la même chose ! 

Aujourd’hui toutes les transactions sont informatisées mais quand vous passez un ordre d’achat, il faut un certain temps avant que l’information ne se diffuse sur toute la planète (le temps de latence). Autrement dit, lorsque vous passez votre ordre d’achat, le cours de l’action ne remonte pas instantanément, il lui faut pour cela l’espace de quelque dixième de seconde, le temps pour l’information de se diffuser. Or, si vous possédez un réseau suffisamment rapide, vous pouvez accéder à l’information concernant l’offre d’achat avant les autres et acheter avant que cette information ne se diffuse et que le nouveau prix de l’action ne soit établi. Puis, quelques dixième de seconde plus tard, vous revendez votre action un tout petit peu plus cher.

Imaginez à présent des ordinateurs qui achètent et revendent de cette manière automatiquement des millions d’actions à la seconde. Certes pour chaque transactions le profit est minime mais la machine en réalise des masses et chaque jour ce sont des milliards de dollars qui sont ainsi gagnés. Ce n’est plus un boulot de simple trader comme nous en avions l’habitude. Les hommes qui conçoivent les programmes informatiques chargés d’acheter et revendre sont de véritables génies de l’informatique qui bien souvent n’entendent rien à la finance et que les banques payent des fortunes pour qu’ils conçoivent des organigrammes qui permettront aux ordinateur de gagner ainsi toujours plus et sans risque.

Le High Frequency Trading fait débat, car il s’apparente beaucoup comme je le disais à un délit d’initié. C’est de la triche, mais pour le moment, cette tricherie est tolérée. Pas sûr qu’elle le reste longtemps...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès