• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


hommelibre hommelibre 30 septembre 2011 13:01

@ Baska :

Les informations ne sont de loin pas toutes identiques sur la situation des gazaouites. Au moins pouvez-vous le reconnaître ?

Votre émotion, votre emportement, vous légitiment sans doute à me traiter de mauvaise foi ou d’inhumain : et bien justement, je ne marche pas dans la dictature de l’émotion. J’en ai et la souffrance m’atteint aussi. Mais je doute que l’expression de la vôtre telle que vous l’écrivez ici soit d’une quelconque aide à ceux qui soufrent, ou soit de nature à convaincre d’autres personnes.

Je n’ai jamais dit ou pensé qu’Israël aurait le droit de détruire un peuple. Ce serait plus simple, si le Hamas n’avait pas mis dans sa charte la destruction des Juifs. Les bombes au phosphore, terrible en effet. Et les plus de 1’000 morts israéliens par attentat en 10 ans, terrible aussi. Bref, vous poussez à prendre le contrepied en instaurant un clivage. Et vous sortez une de mes phrase de son contexte. J’essayais de faire comprendre l’effet encore actuel du traumatisme qu’ont vécu les juifs depuis plus de 1’000 ans, et que toute attaque ravive. La phrase était dans ce paragraphe :

"D’abord reconnaître à Israël le droit à l’existence. Cette question est irréductible et une large partie de sa politique est motivée par la survie. Depuis des siècles l’antisémitisme a fait des ravages, jusqu’à la Shoah qui a menacé le peuple hébreux de disparition totale. Donc tout ce qui touche à sa survie ou à son existence produira toujours des surréactions. En regard de la mémoire collective de ce peuple aucune réaction n’est disproportionnée, tant l’horreur de la Shoah est immense, tant elle est loin d’être digérée et purgée. Cela il faut l’entendre et le comprendre, ou au moins le reconnaître car je ne suis pas certains que nous puissions comprendre à quel point l’âme de ce peuple a été blessée."

Je ne dis pas que j’approuve, j’essaie de comprendre le pourquoi des surréactions. A moi de vous demander si vous êtes de mauvaise foi ?

Je soutiens depuis des années l’établissement de deux pays souverains. Mais je vois bien comme cette affaire est l’enjeu d’autres choses et que chaque partie y a sa part.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès