• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


alphapolaris alphapolaris 14 octobre 2011 22:44

@goc
je pense que ça pourrait venir de la structure meme de la langue chinoise qui doit être plus proche pour un africains qui est plus habitué a conceptualiser de images (ce n’est qu’un avis de néophyte)

exact ! Beaucoup de langues africaines sont tonales, tout comme le sont beaucoup de langues asiatiques (mandarin, cantonais, thaï, vietnamiens, à la notable exception du japonais).

Il est vraiment très difficile de maitriser ces tons quand sa langue natale n’est pas tonale. J’ai essayé, dur, dur ! et même un chinois mandarin que je connais (4 tons) m’a avoué avoir du mal à parler le cantonais avec ses 6 tons (même 9 selon certains)

Ensuite, il faut voir du coté de la grammaire. Et justement, tout n’est pas compliqué en mandarin. Si les tons et les idéogrammes sont difficiles, la grammaire est relativement simple. Et pour le coup, c’est notre grammaire française qui est terriblement complexe (conhugaisons, accord du participe passé des verbes pronominaux, pluriels des noms composés...).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Langue_%C3%A0_tons


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès