• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Kalki Kalki 14 octobre 2011 21:13

Il n’y a pas de crise de la dette, il n’y a pas de crise économique.

Il y a une crise de compétitivité qui est une fausse crise : la robotique et les systèmes informatiques existent ( et l’avancé de ceux ci dépendent aussi d’intelligence économique : et un travailler plus ne change rien en ce cas précis ). Il y a une crise politique globale, mais qui n’a rien à voir avec l’économie réelle …, soit la crise sociale … qui sert pourtant de fondement pour assoir un pouvoir totalitaire, sans réflexions DÉMOCRATIQUES sur la forme et le fond.

  • IL y a des choses qui ne doivent pas se marchander.
An assessment of the costs and benefits of a great debt-write off for European countries

Le professeur Evans a déclaré que ce que lui et ses collègues ont constaté « est stupéfiant ».

  • Les pays européen peuvent réduire leur dette totale de 64% grâce à l’annulation de la dette croisée interconnectés, prenant la dette totale de 40,47% du PIB à 14,58%
  • Six pays – Irlande, Italie, Espagne, Grande-Bretagne, France et Allemagne – peuvent amortir plus de 50% de leurs encours de la dette
  • L’Irlande peut réduire sa dette de près de 130% du PIB à moins de 20% du PIB
  • La France peut pratiquement éliminer sa dette – en la réduisant à seulement 0,06% du PIB

Solutions :


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès