• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Daniel 29 octobre 2011 11:37

Tout d’abord, réaction à l’article. Comme l’explique très bien M CUXAC, un prof embauché l’année 1 va être aussi payées les années suivantes, donc, si on considère qu’un prof avec ses charges coute 3000 euros par mois, les 12 000 premières embauches vont coûter 12 000x3 000x12x5= 2.16 millards. Si on ajoute 12 000 de plus par an, à la fin du quinquennat on arrive bien à environ 7.5 millards.

Mais je ne pense pas qu’ils seront embauchés en CDD, ni que le président qui sera élu en 2017 les mettra au chomage immédiatement, donc ils coûteront jusqu’à la fin de leur carrière, donc cette mesure coûte en fait de l’ordre de 100 millards.

Mais je pense qu’en fait M Hollande à plutôt voulu parler d’une augmentation du budget annuel de l’éducation nationnale, et a voulu concrétiser cette augmentation par un nombre d’embauches. Comme il a parlé de 500 millions, on va donc dire que son idée est d’augmenter le budget de 500 millions par an, ainsi la polémique sera terminée.

Maintenant , réaction à JL1. Votre idée est qu’il vaut mieux un prof qu’un chomeur. Mais un prof qui ne sert à rien ne produit pas plus de richesse qu’un chomeur, donc s’il coute plus cher, il appauvrit la communauté. Or toutes les études montrent que l’enseignement en France à un rapport coût/efficacité qui est déjà desastreux. Donc ce n’est pas de plus de moyens dont à besoin l’enseignement, mais de mieux de moyens (des profs mieux formés, mieux répartis sur le territoire ; réforme du rythme scolaire ; moins d’administrateurs ; retour du pouvoir disciplinaire ; ...).

Ce qu’il fut avant tout comprendre, c’est que lé débat générale n’est plus au niveau de dépenser plus, on ne peux plus ni s’endetter plus, ni augmenter le total des prélévements obligatoires en France. La seule logique est le dépenser mieux (et mieux répartir aussi les recettes, je suis d’accord pour dire que riches ne payent pas assez et les pauvres trop). Il faut donc faire des choix, et que chaque nouvelle dépense entraîne une une dépense en moins ailleurs, mais M Hollande n’a aucun courage, donc j’ai peur que nous partions pour 5 années de plus d’immobilisme après une première partie de quinquénat à essayer de tenir les promesses irréalistes qu’il aura fait pour être élu.

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès