• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Walid Haïdar 5 novembre 2011 17:58

Ce que je veux dire, au fond, c’est qu’égorger le mouton est un détail.


A la base, il s’agit de grands mammifères, qui ne sont bien traités qu’en étant libres, au moins de leurs mouvements, donc après qu’ils soient égorgés ou non, peu importe.

On ajoute là à une stigmatisation qui à mon humble avis ne va pas dans le sens de l’intelligence.

Et je dirais au contraire que si vous traitez plutôt bien vos moutons, ce n’est pas une généralité. Dans le monde, la majorité, quantitativement, de la production de viande est industrielle, avec des conditions d’élevage atroces, de la poule au saumon en passant par les vaches.

Et cette maltraitance n’a rien à voir avec l’islam, mais avec la soit-disant modernité, qui serait de bouffer de la viande/poisson du matin au soir, et produite n’importe comment.

La vraie évolution, c’est de manger moins de viande/poisson, et de s’interdire à terme de faire autre chose que de l’extensif (bien entendu, les poules sont très heureuses dans un grand poulailler).

Le reste c’est du détail, et en tous cas la stigmatisation de l’égorgement est ridicule quand ont songe à ce que c’est que l’élevage en batterie.

J’ai vu des usines à cochon toutes propres, avec des enclos proprets, non surchargés de cochons : mais c’est une horreur quand même, bien plus grave que de mourir égorgé plutôt qu’électrocuté.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès