• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


franc 25 novembre 2011 16:43

Ekatepina quand je parle de confus et ambigüe ce n’est pas sur la forme mais sur le fond .

mais quand vous dites qu’il ne suffit pas de s’appitoyer devant la détrese des gens ,vous avez tout à fait raison ,mais là n’est pas le sujet ,le sujet ici est la nature perverse intrinsèque ou non de l’enfant . J’ai donc rapporté le fait de l’appitoiement comme comportement simultané d’un principe de la nature humaine en parrallèle et en opposition à une nature perverse intrinsèque supposée de la nature de l’enfance qu’aurait induit le fait de pratiquer un acte de torture sur des insectes , et cela dans mon cas particulier parce qu’il est le plus certain pour moi ,cas particulier qui réfute l’implication catégorique entre la pratique de torture d’un insecte dans l’enfance avec la nature perverse intrinsèque de l’enfance et de la nature humaine en générale ;il faut donc situer la mention de mon appitoiement dans le contexte comme un exemple dont la raison est seulement de réfuter dialecticalement et non pour exhiber un quelconque sentiment personnel ou discuter du problème de la détresse des gens .D’autre part soit dit en passant il faut commencer par avoir un sentiment de pitié et non d’indifférence pour après passer aux actes ,mais c’est autre chose et un autre sujet .


cependant j’ai noté aussi une remarque importante de votre part sur une contradiction que j’aurais émise au sujet de la peine de mort .Je voudrais essayer de lever la contradiction ou tout du moins d’en apporter l’explication qui permet sinon de la supprimer totalement du moins l’atténuer considérablement ,ce sera dans mon prochain commentaire qui vient


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès