• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


JL JL1 27 novembre 2011 09:16

péreol,

mais c’est vous qui n’argumentez pas ! Mon premier post contenait suffisamment d’arguments dont vous auriez pu discuter. Au lieu de ça, vous bottez en touche en balançant une sottise, je cite : «  »je suis content de ne pas penser, comme vous que les vrais responsables demeurent, comme toujours, invisibles. car c’est très désespérant.«  »

Bêtise et ignominie puisque vous insinuez par là que les seuls responsables sont les victimes elles-même, sommées de choisir entre deux maux imposés par le patronat : le tirage au sort des laissés sur le carreaux, ou bien le licenciement sur d’autres critères aussi injustes : et d’ailleurs, lesquels ? Vous sauriez le dire ?

LA solution serait le partage du travail ou l’arrêt de ce processus extravagant de creusement des injustices : mais les vrais responsables, ceux pour qui vous roulez ici, ne le permettent pas ! « Travailler plus pour gagner plus », disent ces salopards, pendant qu’en coulisse ils organisent des plans hypocritement nommés sociaux !

Et les autres cons, j’ai nommé ceux qui plaident pour un RU, viennent ici, la gueule enfarinée de ceux qui ne contestent pas le refus psychopathe de partage du travail, mais qui réclament pour eux le partage des salaires ! Pereol, votre article est dans la lignée de ces pratiques ignobles en ce qu’il renvoie la responsabilité du malheur qui les accable sur les victimes elles-mêmes : victimes les cambriolés autant que leur cambrioleur, lequel n’avait d’autre choix que faire ça ou crever avec ses jeunes frères, la gueule ouverte !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès