• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


ddacoudre ddacoudre 8 décembre 2011 14:58

bonjour yang

tout événement surgit a un moment quand les conditions environnementales sont favorables pour conjuguer, juxtaposer d’autres événements qui ont eu lieu et donc nous n’avions pas vu ou compris qu’ils produiraient dans le temps une évolution.
il en est toujours ainsi et nous pourrions même en faire une loi « objective ».
au XVIII siècle l’enfant était considéré comme un petit animal et même par nécessité il était étouffé malencontreusement, et au XV siécle l’infanticide était autorisé pour un enfant tandis que deux conduisait au bucher pour atrocité.
il en va ainsi de l’opinion publique. heureusement nous n’en somme plus là, mais il découle de l’exploitation irrationnelle d’événement dramatique des contes qui peuplent nos émissions de télé, dans lesquelles l’on reconstruit une histoire s’approchant de la réalité.
les Réalities Show, dans tous les domaines.
les Grecs le faisaient avant nous, il n’y a donc pas une anormalité dans ce comportement de « charognard » qui nous habite.
mais la questions est de savoir comment il surgit et comment il se synthétise ou se focalise.
ce sont les deux questions que tu poses.
généralement c’est quand l’on a pas l’esprit occupé par d’autres préoccupations qui paraissent plus essentielles ou quand un sujet émotionnel peut être un élément de détournement d’attention d’autant plus efficace s’il repose sur une forte dose émotionnelle.
en bref les hommes politique n’ayant plus d’actions sur la politique et la finance, ont d’une manière justifié leur raison d’existence par toutes les thématiques qui se sont développées
pour beaucoup avec juste raisons qui par l’instrumentalisation sont devenus excessives, qui emporte toutes raisons même quand celle-ci commanderait de s’élever contre les excès qui en découlent.
ce sont nos émotions qui dirigent la vie, la raison fait entrer de la civilisation, aussi ceux qui à des fins d’acteurs, annihile l’appel à l’intelligence pour surfer sur l’émotionnel, au delà de l’information sociologique, ont des comportements « régressifs », même si nous savons que ce n’est pas la raison qui commande. et comme tu l’expliques l’émotion est sélective.
ddacoudre.over-blog.com .
cordialement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès