• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


wesson wesson 15 décembre 2011 02:32

Bonsoir ddacoudre,

bon là je pense que effectivement que on s’approche d’une belle bourrasque.

Alors vite fait : si les Allemands sont intransigeants, c’est pas vraiment à cause de l’hyperinflation du Weimar (ou alors ils ont bien vite oublié comment elle fut réglé et surtout par qui), mais c’est surtout à cause du vieillissement de leur population, et de leur système de retraite faisant une très large part à la capitalisation. C’est donc cela que les Allemands veulent protéger à n’importe quel prix, tout en se garantissant le marché intérieur Européen. Mais en cas de probable dégradation de l’Allemagne, et aussi parce que ce pays vieillit très vite et a un déficit de population terrible, il ne trouve plus à se financer, d’où l’échec partiel de leur récente émission de Bunds.

Les Grecs, gouvernés par une junte civile ont juste eu la confirmation qu’ils sont dans la pire récession de leur histoire, montrant bien que les plans précédents ont aggravé la situation plus qu’autre chose. Le pays ne tient que parce que malgré tout, une majorité de la population veut conserver l’Euro, malgré les opinions publiques Européennes que l’on monte contre les Grecs « fainéants et fraudeurs ». De toute manière, il ne tiendrons pas 6 mois comme ça, et devront sortir de l’Euro avec en prime une probable guerre civile.

Les Japonais sont eux aussi des zombis économiques : lorsque la population voudra récupérer sa part de la dette, à ce moment le pays devra bien se financer à l’étranger. Et vu leur endettement actuel, il auront très rapidement des taux insupportables. Ils ont également un tsunami et Fukushima a gérer, et non, l’activité n’a pas redémarré depuis.

Pour les Chinois les exportations sont en panne, la bulle immobilière menace d’exploser, comme les salaires ont augmentés ils ont des délocalisation vers la Thaïlande, et comme la corruption endémique a pourri totalement les infrastructures et le service public, les nouveaux riches Chinois se barrent ne serait-ce que pour avoir un système de santé et de soins correct. Les Ouïgours s’énervent toujours un peu plus, et la parti communiste Chinois est en train de se demander si il faudrait pas en revenir au peuple - c’est dire !

Pour les Russes ils font les comptes de l’arrêt de l’union soviétique. Depuis qu’ils se sont convertis à l’économie de marché et à la démocratie, ils ont perdu en espérance de vie, en qualité de soins, en chômage, en fécondité, en débouchés, en liberté individuelles sur certains aspects de la vie, et on par contre largement gagné en maffia et en corruption. Les dernières élections ont montré que ça commence à pas mal chauffer là bas aussi.

Pour l’Italie, le gouvernement n’est rien d’autre qu’une junte civile, ce qui n’a d’ailleurs aucunement rassuré les marchés - comme en Grèce. Le Bank run se poursuit là bas (comme un peu partout en Europe), et les gens qui le peuvent retirent massivement leur pognon pour ouvrir des comptes en suisse.

En Espagne, la totalité des banques sont des zombi, qui planquent dans leur bilan des montagnes de logements de mauvaise qualité et dont personne ne veut. Tous les mois le gouvernement nationalise une banque en douce pour lui éviter la faillite, j’ai ai vu passer 5 pour l’instant

Et aux USA, il n’y a plus que la FED pour acheter des bons du trésor US, et pour fournir des liquidités aux banques, gratuitement. La FED vient d’ailleurs d’avouer - contrainte et forcée - que au moment de la crise en 2008, elle a prêté au jour le jour aux banques privées plus de 10 fois le montant du TARP (soit 7000 Milliards de $). Bref comparé à la situation économique Américaine, la Grèce paraitrait avoir la rigueur budgétaire de la Norvège ou de la Suède.

etc etc, je ne voudrai pas allonger inutilement la liste - pratiquement tous les pays occidentaux et / ou industriels sont dans une situation apocalyptique soit politiquement, soit financièrement.

Bref, ce à quoi nous sommes en train d’assister, c’est un effondrement systémique au niveau mondial. Ce n’est pas une crise de liquidité, une crise de solvabilité, c’est une crise du capitalisme, amplifié par le fait qu’il a triomphé idéologiquement partout - ce qui lui permet de s’appliquer dans toute son horreur.

Alors quelle sera la sortie de tout cela, je ne le voit pas, mais dans les hypothèses il y a une guerre de forte intensité (avec des troupes qui font s’entretuer à 1-1, pas la guerre par la gameboy ), ou alors des mouvements révolutionnaires propres à éliminer les oligarchies .

Mais en tout état de cause, cela consacre totalement l’échec du capitalisme comme modèle de société viable.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès