• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


wesson wesson 20 décembre 2011 23:32

bonsoir parousnik,

« Même le Canard Enchainé en n’osant pas regarder la vérité en face »

Sur ce coup précis, je crois que l’on peut donner au Canard le bénéfice du doute. Le Canard est avant tout un journal franco-Français, et il ne barbote que très rarement dans les marigots internationaux. Ses réseaux d’information sont très efficaces pour la France - d’ailleurs je suis à peu près convaincu que Claude Angéli qui a tellement passé de temps dans les services de l’espionnage que d’une manière ou d’une autre il y émarge. Mais pour l’étranger, rien, nada. Et comme le canard n’a pas pour habitude de publier des informations qui ne soient pas lourdement sourcées, pour le 11 Septembre c’était rapé. Donc pour eux, je pencherai plutôt sur une incompétence prudente et de bonne foi sur le 11 Septembre 2001.

Par contre il y a un journal pour lequel j’ai beaucoup d’estime qui a lui totalement raté le sujet : le monde diplomatique. C’est un journal d’investigation et d’analyse à vocation internationale et qui plus est franchement ancré à Gauche et largement critique face aux pouvoirs en général. Et pourtant sur le 11 Septembre, ils n’ont guère brillé. Non seulement il ont refusé toute enquête à chaud, mais ont également censuré toute analyse à froid, interdisant même à une édition nordique du diplo d’évoquer le sujet. Par contre, ils ont laissé passer et plus qu’une fois la rhétorique habituelle conspirationnistes/révisionnistes au détour de quelques articles, montrant par là même qu’ils ont sur la question une opinion parfaitement arrêtée et dont il ne veulent pas discuter le moins du monde. C’est d’autant plus regrettable que si dans l’analyse géostratégique contemporaine tu t’interdit de parler du 11 Septembre autrement que pour en accréditer le récit officiel, tu perds toute la consistance de ce qui en a découlé, et ça laisse comme un goût d’inachevé, c’est un peu comme si on te servait un cassoulet sans les fayots.
Et jusqu’à la pantalonnade de l’exécution de Ben Laden, qui suscite le silence gêné des médias tellement que l’histoire parait peu crédible, mais ils sont obligé de la gober sans discuter ou sinon d’admettre implicitement qu’ils nous ont bourré le mou depuis des années avec cet épouvantail fort pratique.

A final, effectivement la caractéristique la plus frappante des journalistes suite au 11/09 est la lâcheté. Venant de la presse aux ordres des marchand de canon, ça se comprends et à la limite, ça s’excuse. Venant d’une presse qui se dit indépendante, c’est une faute. Le monde diplomatique l’as commise à mon plus grand regret, car à coté de ça, ils valent la peine d’être lu.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès