• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


gogoRat gogoRat 18 février 2012 14:38

Oui ! : « Il faudrait faire des cahiers de doléances et trouver le moyen de les contraindre à y puiser leur programmes »

@ Dolores , Scribe :

autres arguments, en vrac 

( proposés quand même ici maintenant pour illustrer l’avantage de pouvoir voter et contribuer « dans la durée » ... smiley  :
  • Dans la constitution française (du 4 octobre 1958 ) :
    ARTICLE 5. 
    Le Président de la République veille au respect de la Constitution. 
    Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’État.
    Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités

    ---------
  • fondements rationnels et intuitifs de l’adoption des systèmes de scrutin :
    théorème du jury de Condorcet ( cf http://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2011/04/28/democratie-loeil-mathematiciens  )
    « ... dans la mesure où le citoyen moyen à moins d’une chance sur deux de se tromper, la somme de tous les votes des citoyens a très peu de chance d’être erronée. ... »

    ---
     de la nécessité d’indépendance entre votants  :
    * « ... de récents travaux tendent à souligner l’importance au moins aussi grande de la diversité cognitive : c’est la variété de points de vue, même limités, sur une question donnée qui fait la qualité de la décision globale. ... »
     : cf http://www.raison-publique.fr/article311.html

    * cf JJ Rousseau ; « Du contrat social » ( quand l’intuition rejoint la théorie !) :
    « ... Si, quand le peuple suffisamment informé délibère, les citoyens n’avaient aucune communication entre eux, du grand nombre de petites différences résulterait toujours la volonté générale ...
    Mais quand il se fait des brigues, des associations partielles aux dépens de la grande .... Les différences deviennent moins nombreuses et donnent un résultat moins général. Enfin quand une de ces associations est si grande qu’elle l’emporte sur toutes les autres, vous n’avez plus pour résultat une somme de petites différences, mais une différence unique ; alors il n’y a plus de volonté générale, et l’avis qui l’emporte n’est qu’un avis particulier. » 
     

    -----

  • limites du scrutin :
    « ... Pire, il est mathématiquement impossible de concevoir un système électoral permettant de choisir le candidat le plus populaire à coup sûr. ... »

    ---------

  • Remarque au sujet de l’idée de tiage au sort : 
     si l’idée est séduisante, les ouvrages envisageant sa mise en application témoignent d’une technicité à maîtriser et à adopter consensuellement, et démocratiquement ...
     cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Stochocratie#Voir_aussi&nbsp ;
    -----------------

suggestions :

  • votes « par assentiment » , « par valeur » / votes pondérés ...
  •   http://gonic.lyon.free.fr/vote_a_eau.html&nbsp ;&nbsp ; =>
      principes de base d’un « vote à eau » 

      ♦ technique de l’arrosoir

      ♦ cahiers de doléances permanents et temps réel


       ∑ • += vote pondéré de propositions spontanées constructives 
      • += vote dans la durée, ciblé au mieux par chaque électeur, sur ses propres sujets de prédilection
      • += vote de chacun à tout moment, au moment où sa décision est mûre, ou quand on estime le moment propice ...♦  mesurer officiellement la distinction entre « vote pour » et « vote contre »,
        cette mesure étant assortie d’une contrainte proportionnelle pour les élus 

     


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès