• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Maxime Gouzevitch Maxime Gouzevitch 20 juin 2006 19:06

>N’oubliez pas que l’alliance pour le OUI était elle aussi >très hétérogène, alliant des fanatiques du libéralisme, >désireux de ne pass freiner la croissance économique de leur >pré carré, à des socio-démocrates soucieux de faire avancer >l’Europe sociale. Et l’on aurait pourtant évoqué la victoire >du « peuple » français si le OUI l’avait emporté.

Personellement je crois beaucoup plus a l’homogeneite des partis de OUI que du NON. Les fanatiques du liberalisme n’existent quasiment pas en France (1-2% des supporters de Alain Madelin tout au mieux). Le liberalisme n’existe d’ailleurs quasiment pas en France. La droite Francaise correspond au Labour Anglais ou aux democrates Republicains...

Les OUIstes etaient en faite les deux partis pragmatiques habituees a etre au pouvoir. Ils reagissaient ainsi au traite du point de vue pragmatique ayant conscience des bloquages que son abscence devait apporter (et qui sont las sous ne yeux).

Ces partis soit dits en passant sont relativement proches et chassent sur les terres des uns et des autres en fonction des circonstances...

En revanches les nonistes etaient parfaitement incompatibles rien que entre les nationalistes et les trotsistes, on aurait du mal a trouver un point commun a pars celui du rejet... Somme tout on pourrait les reunir sous la baniere dite : Protestataire


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès