• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


pierrarnard 10 janvier 2012 12:40
Entierement d’accord avec vu et depuis longtemps....Ecrit en 2007
Eloge du boycott !!!

Il y a des choses contre lesquelles on ne peut pas lutter, la pub a la télé en est une qui si elle est parfois créative et recréative peut cependant prendre une dimension ulcérente après un matraquage trop marqué.

Malheureument il est démontré que le matraquage donne de bons resultats et cela n’est donc pas pres de s’arreter ! Sauf si cela se mettait à produire un effet négatif, si plus une pub etait stupide ou repétée les ventes en venaient a chuter.

Pour obtenir cela il existe un moyen tout a fait légal et très efficace s’il n’est pas un acte marginal, j’ai nommé le boycott.

Ainsi  n’ai je jamais mangé de velouté fruix parce qu’ils m’ont d’abord coupé mon film avec des bruits de mixer insuportables, puis ont mis en exergue une famille ou l’on se ment à tour de bras pour ne pas avouer qui a mangé le dernier yaourt à la con (j’imagine la meme famille face a un probleme plus grave, le gamin exterminant ses parents pour pas montrer son bulletin etc...) et ces derniers jours Bruno Solo débarquant chez moi sans mandat pour verifier que j’ai bien de ces saloperies dans le frigo.....le big brother du laitage.

Le tout matin midi et soir sur toutes les chaine, j’ai craqué.

Je n’avalerai pas de fruix, meme périmé, meme pour en faire des étrons.

Tout seul cela ne rime pas a grand chose mais si tout le monde agissait de la sorte....

Le boycott est une mécanique puissante.

Je le distingue de deux manières, le boycott déliberé ou implicite.

Dans le cas du boycott délibéré la France est trop individualistes pour que cela marche, mais les balbuciements sont bien là,le naufrage de l’Erika a conduit le pétrolier total fina elf a restructurer sa communication autour de l’écologie et meme consenti à ameliorer un peu ses transports par peur de représailles.

Le boycott implicite est lui obtenu lorsque le consommateur boude un produit qui ne lui est pas adapté.Si ce n’est pas un boycott délibéré, s’il n’a pas une justification  idéologique, il est néanmoins la demonstration patente de l’efficacité du mécanisme :

Par exemple le boycott implicite de l’Avantime a conduit Renault a fermer son usine de Romorantin et a s’assoir sur des centaines de millions d’euros d’investissement, en ruinant une region.

Un outil puissant donc mais peu suivi chez nous parce qu’il nécessite s’il est déliberé de se priver d’un produit utile voire necessaire ou indispensable pour agir, ce qui va a l’encontre de nos intérets car nous n’avons pas l’esprit de sacrifice.

Ben oui, il parait que c’est bon, les fruix et je n’en saurait jamais rien.... 

En france on a des idées, mais on va quand meme pas se priver de yaourt pour les defendre, merde alors !!! 

Cependant, au lieu de raler...prenons l’exemple du prix de l’essence, vieux serpent de mer des comptoirs (l’essence a 5F,moi je roule plus disait un sondage en 1980..)

Un de mes vieux reves est la grève des automobilistes : Pendant un mois personne ne prend sa voiture.

Finalement, c’est ce que demandent depuis toujours les kmers verts et les ayatollas de la sécurité routière tout le monde serait donc normalement content, non ???

Chute immmédiate des rentrées de la TIPP (1/12eme)et écroulement du budget prévisionnel de l’etat.

Aucune entrée de PV , extinction des radars automatiques et écroulement du meme budget

Tout le système repressif à la belote au bord de la route (ça c’est pour le fun)

Zero accident les carrossiers licencencient 

Saturation instantannée des transports en commun qui ne sont pas dimensionnés pour tout ce monde.

Arret des usines automobiles 

Taux d’absentéisme record en entreprise.

Et tout cela sans enfreindre aucune loi, juste en faisant ce que l’on nous demande de faire, des économies de pétrole...

 

Si le boycott de l’essence est bien mené, a la table des négociations convoquée d’urgence par l’etat et le medef se tenant la main pour maitriser leur panique on évoquerai :

une baisse du prix de l’essence

Une reconsidération de l’offre de transport en commun pour offrir une alternative sérieuse à l’automobile

L e respect de la vache a lait qu’est l’automobiliste puisqu’il aurai desormais la faculté de resister.

En bref un outil parfaitement légal au pouvoir de nuisance inégalé.

Alors ???? on y va quand ????


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès