• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Dezabuzed Dezabuzed 10 janvier 2012 14:25

On a pu constater, lors des Révolutions arabes, tout l’importance et la résonnance des réseaux sociaux. Le poids de l’information en temps réel et l’impact sur des milliers de personnes au même moment, a démontré le pouvoir du collectif.

Il est quand même étonnant qu’à ce jour, personne n’est souhaité/pu développer ce même contre-pouvoir face au capitalisme et aux marchés.

« Reprendrelamain » à raison sur ce formidable levier que chacun de nous à en main, à travers sa façon de consommer ou de ne pas consommer en l’occurrence.

Puisque l’époque est à l’argent et à la sauvagerie libérale, pourquoi nous, consommateurs et citoyens ne serions nous pas, à notre manière, impliqués dans ce Monopoly géant.

Le système ne fonctionne que grâce à la passivité de chacun.
Le boycott n’est pas un système d’activiste, c’est juste un système où chacun va gérer (momentanément) son abstinence.

Les gouvernements successifs se sont bien gardés de mettre en place des Class-action de consommateurs face aux industriels.
Mais le boycott çà fait carrément peur..

Face au boycott, il n’y a pas de responsable à condamner, pas de négociation possible, pas de pression ou de lobbying pouvant être exercés.
Cette bribe de pouvoir reste entre nos mains.

Le boycott, c’est le talon d’Achille de notre société marchande...

« Il suffirait que les gens ne l’achètent plus, pour que çà arrête de se vendre ».
 Coluche


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès