• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Marc Bruxman 16 janvier 2012 19:31

"Par exemple sur les fixes, seul France Telecom ose encore proposer des vraies lignes fixes en RTC, les autres ayant opté pour la ligne virtuelle sur internet. « 

Cela fait des années que le marché des télécoms veut passer de la commutation de circuit à la commutation de paquets. Rien de neuf dans tout cela ! ! ! La commutation de pacquet permet de réduire les coûts en améliorant l’usage de l’infrastructure alors que la commut de circuit était simple à gérer mais inefficace. Comme les équipements de réseau le permettent, on a pas à s’en priver.

D’autant que le RTC n’existait plus que sur le dernier kilométre, sitot arrivé au central vos appels étaient numérisés et transmis sur des réseaux plus modernes.

 »Or les lignes virtuelles dépendent d’internet (en cas de coupure, que ce soit coupure internet ou coupure de courant, tout est coupé en même temps).« 

Non vous ne comprenez pas comment cela marche. Vos appels ne passent pas par Internet mais utilisent le même protocole (IP). Votre Freebox après avoir converti vos appels dans un protocole basé sur IP (je pense qu’il s’agit de SIP mais pas sur) envoie ca sur un commutateur situé sur son réseau. Si votre appel est à destination d’un autre opérateur français il est envoyé directement à l’opérateur de destination via un lien dédié. Vos appels ne voyagent pas sur l’internet public. Sachant que les paquets IP sont prioritaires, cela marche plutot bien. Si vous cherchez par contre à joindre l’étranger, il se peut (ou plutot il se pouvait) que vos appels passent sur l’internet public car certains petits opérateurs peu scrupuleux vendent de la terminaison d’appel en utilisant un lien internet longue distance pour joindre le pays de destination et une terminaison négociée localement avec l’opérateur. Ce genre de pratique a logiquement cessé. En clair, vous pourrier tomber toutes les sessions BGP qui relient Free à Internet, votre téléphone de Free fonctionnerait probablement encore correctement sur la plupart des destinations courantes. Si le réseau est bien monté, une communication sur IP est aussi fiable qu’une communication RTC. (Mais il est vrai que chez Free les codecs de compression utilisés sont un peu violents).

Pour le courant oui mais vous pouvez toujours fonctionner sur onduleur. Et ce défaut était déja sur toutes les lignes pro qui fonctionnaient en RNIS et représentaient le must de ce que FT pouvait vendre en matiére de qualité d’écoute.

 »Je ne connais pas bien les contraintes du téléphone mobile mais je me dis qu’il y a derrière les baisses de prix surement une entourloupe de ce genre.« 

Bien déja dans le cas de Free c’est leur licence Wimax qui sert à relier les bornes télécoms au coeur du réseau ce qui doit leur faire une sacré économie. Et puis en 15 ans, le prix des équipements de télécommunications a fortement baissé. Mais le gros des coûts c’est l’abscence de structure lourde. Free c’est seulement 400 personnes contre 10 000 pour Bouygues Telecom. Et des amis qui travaillent chez des opérateurs m’ont confirmés avoir fait une réunion »pour changer un disque dur mort sur un serveur« . Réunion avec plusieurs personnes. Son comentaire : »C’est pas mon taf mais ca aurait économisé une fortune à la boite malgrès mon salaire que je prenne mon scoot et que j’ailles au datacenter". C’est l’élimination de la lourdeur administrative qui fait le gros des économies.

"Par ailleurs je me souviens très bien, au moment des premières ouvertures du fixe à la concurrence, d’avoir été littéralement harcelé (que ce soit par téléphone ou dans la rue) par des vendeurs de « réduction de coûts ». "

Ben ca a fait travailler du monde. Mais ils auront pas besoin de m’appeler vu l’ampleur de la réduction, je signe directement !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès