• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


dom y loulou dom y loulou 20 janvier 2012 01:44

merci pour cette longue réponse bien réfléchie abelard


je n’en dirai pas tant de votre haineuse diatribe contre les auteurs, si méchants de vous livrer leurs travaux comme ils peuvent, Raphael

en résumé vous pensez que n’importe qui est l’auteur puisqu’on peut disposer d’une oeuvre comme on veut et que l’esprit ne peut être privatisé puisqu’il est divin... 

vous avez une entreprise d’import-export ou vous êtes agent de croisière ? vous voyez, on peut tous faire des suppositions, mais cela ne vient pas au même que de dire la vérité.

vous avez le droit légalement de faire ce que vous voulez d’un texte

mais pas de prétendre l’avoir écrit et franchement n’importe qui de sain d’esprit n’aurait pas envie de vouloir se faire passer pour un autre

mais comme certains se font rémunérer grassement pour quelques lignes et d’autres peuvent crever pour une vie de travail il y a un copyright pour empêcher les petits malins qui aiment plagier POUR TRANSFORMER les propos des auteurs

vous comprenez ? sinon bien sûr s’il n’y avait rien autour de nous, je veux dire si nous étions des aborigènes nus dans la forêt nous entendrions tellement bien nos pensées que nous serions tous dans le silence

cela non plus n’est pas le cas à ce qu’on sache ou alors vous me dites où que je m’y précipite

voyez, je publie un livre où j’ai tout dû faire moi-même, je n’y gagne sur chaque ouvrage même pas un quart d’euro, mais c’est MA VIE qui est dedans, e récit ne serait pas dans votre esprit si JE NE L’AVAIS PAS MARCHé ok ? alors vous prétendez vous aproprier ainsi la vie des gens hum ?

intéressant comme cas

et puis les matériaux et la main d’oeuvre coûtent... 

vous allez surement même m’accuser maintenant de rendre les autres esclaves de travailler dans des imprimeries qui sans mon livre n’auraient de raison d’être dans ces usines !!!

 ((parce que ils seraient tout à coup de pauvres victimes d’avoir choisi de travailler dans ces usines, après tout ils ne demandaient que de « l’emploi » les pauvres) en oubliant bien sûr quelques secondes les armada de gazettes en papier gacé hyper polluants mais si chics 

quand à ceux qui voient l’art uniquement comme un divertissement de fin de soirée, parce que c’est tout le temps qu’ils y ont consacré jamais, et bien ils se trompent lourdement car une oeuvre est le résultat d’un choix de métier et d’une vie entière de travail et l’un des seuls qui est entièrement basé sur l’apprentissage constant, c’est ce qu’un artiste appellera « explortion », pas juste le fait d’un amusement consommé comme les oeuvres se font consommer de nos jours pour des techno-projections

comme chacun fait le choix de son métier, l’artiste ne prétend pas savoir imiter toutes les formes d’art, ainsi aucun art ne serait jamais apparu nulle part, l’artiste explore comme l’artisan dessine et s’il peut y exceller c’est un don pour les autres qu’ils devraient avoir envie de remercier avant de vouloir vomir et cracher et livrer sur sa nuque toutes les opprobres qu’ils trouvent à la vie ni réduire ainsi l’existence d’autrui à néant

qu’ils choisissent donc de dédier leurs vies à une oeuvre et ils comprendront très vite que c’est plus difficile qu’ils supposaient

et de nos jours c’est plutôt la censure qui fait rage que la liberté d’expression soyez-en certains, car la vérité est ennemie au pays de tous les mensonges

d’ailleurs quand internet sera propriété du gvt des USA vous ne trouverez plus mon oeuvre probablement

car comment qu’elle soit jugée ou commentée ou dénigrée ou apréciée n’est pas du ressort de l’auteur

c’est un don pour ceux qui en usent dignement, une punition pour ceux qui en abusent

vous verrez


c’est le temps de travail, qui sont ses larmes et son sang, que certains ravissent ainsi aux auteurs en ne daignant leur accorder que quelques secondes d’attention afin de se remplir le cerveau comme on remplit l’estomac d’une bière, voilà l’honneur que vous réservez sur ebbok à des travaux qui parfois ont nécessité quarante ans de combats pour se trouver sous vos yeux magnifiques 

le non-respect absolu des artistes voilà ce que vous prônez pour défendre VOTRE choix de ne PAS avoir voulu faire un tel cheminement qui est loin d’être aussi aisé que de faire la lessive, peut-être ne vous rendez-vous pas compte de la portée de vos propos

coltinez-vous un peu l’irrationel d’un système qui numérote ses enfants pour les taxer qusqu’à la mort et vous verrez que vos pensées perdront vite pied

afin que vous ne tombiez pas dans un abysse à ce moment-clef il y a encore certains auteurs qui veillent et tentent de vous donner des perspectives qui pourraient éclairer le néant que laisse un agenda de dépopulation en seule oeuvre systémique du sportif « ensemble contre tous »

vous pourriez avoir plus de respect pour ceux qui débroussaillent les chemins que vous trouvez si faciles à suivre, ils n’ont pas été faciles à ouvrir.... les perles ne sont pas faciles à dénicher au milieu de tempêtes d’insultes

les condamnations hypercompliquées semblent plus abordables à certains qu’un simple merci dont certains auteurs savent se contenter.pourtant

avancez un peu vers vous-même vraiment

vous comprendrez l’étendue de votre esprit

et si vous en trouvez une perle ou deux de cet océan des dangers vous verrez si vous avez envie qu’on vous crache dessus de les livrer gratuitement justement et se faire banaliser et recracher ensuite dessus parce que l’on doit protéger une oeuvre afin que des malfaisants ne la détruisent pas complètement, ne la réduisent pas à néant en la réécrivant sans cesse (comme cela fut fait avec les textes sumériens) en lui donnant mille formes fantaisistes et dénaturées pour être certains que les perles que vous aurez suées avec votre vie et vos efforts et vos souffrances soient re-enfouies profondément dans les abysses de la mémoire


et on en recause ok ?






Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès