• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


eric 8 février 2012 10:05

Vous en parlez à votre aise. L’ensemble des gauches représente 40% des intentions de vote a tout casser au premier tour. Voudriez vous pour autant qu’elle se résolve à se remettre en question et à reconstruire son discours ? On en change pas du jour au lendemain un discours qui a 200 ans d’âge, surtout au sein de catégories sociologiques qui sont les plus conservatrices du pays. Lobby des bénéficiaires de la dépense publique, la course au pouvoir est particulièrement vitale pour elles puisque les revenus des élus et militants en dépendent. La « cuisine électoral » est donc la seule issue possible. Cela n’empêche pas du reste la droitisation tous azimut dans la forme. Tous les partis de gauche important se sont choisit les candidats les plus à droite qui leur étaient offerts.
La droite traditionnelle, qui repose bon an mal an sur un socle comparable d’un peu moins de 40 % est certainement touchée elle aussi par ce profond « désir de droite » qui caractérise notre pays. Comme elle a quand même des principes, elle est attentive à cette grande demande démocratique et tient compte de l’avis des électeurs. Mais elle reste ferme sur ses valeurs. On ne verra pas l’UMP s’allier avec des Troskistes ou des retraités du PC, négocier des centrales nucléaires contre des postes de députés.

Vous ne pouvez pas accuser l’UMP si du FN aux socio libéraux du PS, un bon70 a 80% de l’électorat rejette définitivement les solutions traditionnelles de gauche.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès