• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Groué Cyril Groué Cyril 12 février 2012 18:45

Pour information, mon voyage est loin de s’être limité à Pyongyang ! J’ai pu faire le tour le tour du pays et c’est bien plus intéressant... C’est d’ailleurs la raison même de cet article.

Ensuite, concernant les conditions de séjour, il est vrai que le « visiteur » est obligé d’être accompagné par deux guides et un chauffeur. Mais, si les visites officielles sont effectivement orchestrées (ah, ces monuments et ces musées...), il en est tout autre lors des déplacements ou lorsque « tout simplement », vous regardez dans une direction autre que celle indiquée par les guides... Le pays, avec ses millions d’habitants, ne va pas s’arrêter de tourner selon son habitude parce qu’un « impérialiste » est sur place. C’est justement le rôle des guides, qui sont là pour signaler les débordements. Pour faire simple, on a le droit de photographier les monuments et les paysages. Sont interdits : photographier/filmer la population et la pauvreté. Sont ENCORE PLUS interdits : photographier/filmer la population au travail. Sont STRICTEMENT interdits sous peine de conséquences irréversibles : photographier l’armée et les postes de contrôle... Dans mon cas par exemple, prenez la seconde photo postée, celle avec les enfants : Elle a été prise lors du 4 ème jour de mon séjour.J’étais dans un village au milieu de nulle part et, j’ai eu la chance de croiser ces écoliers... Chance pour moi, ce n’était pas vraiment du goût de mes guides : Mon appareil a été confisqué pour une journée après ça. Mes guides ne voulaient pas que je fasse de photos des écoliers dans les rues car « ils ont peur de vous et ça peut vous causer des problèmes ». J’ai insisté (comme vous pouvez le voir, c’est fou ce qu’ils étaient mort de peur...) et après plusieurs avertissements, c’est finalement arrivé.Aussi, dans le même esprit, le 7 ème jour, après avoir photographié l’usine chimique, je me suis fais dénoncé et arrêté pour une demi-journée... Sans compter les 4 heures de douanes au retour.

Bref, tout ça pour dire qu’avoir l’autorisation d’aller quelque part ne vous donne pas le droit de faire tout et n’importe quoi. Aussi, les autorités nord-coréennes savent mieux que quiconque qu’il est impossible de mettre en scène à l’unisson plusieurs millions de personnes pour jouer la comédie face à un « touriste » qui traverse la campagne à toute allure pour passer d’un lieu à un autre. Il y a forcément une part (aussi infime soit-elle) d’aléatoire à un moment ou un autre... Et c’est précisément ça qui m’intéressait lors de ce voyage. Franchement, ce ne sont pas mes « belles » photos qui sont intéressantes mais les autres... Le kiosque plein de nourriture, les 2 joggeuses, les grands-mères qui ramassent de l’herbe (combustible...), les enfants sans chaussures, le marché noir... Etc : J’en passe.

Maintenant, suite aux médias de masse qui nous balancent des chiffres ou des commentaires sans jamais nous montrer quoi que ce soit (ou des images d’archives de plus de 20 ans) et affirment au 20 Heures (à la mort de Kim Jung Il) par exemple que « le pays est déboisé » (parmi d’autres abérations aussi énormes), ou encore certains livres comme « le pays du grand mensonge » qui durant les 60 premières pages fait le procès complet du pays avant même que l’auteur arrive sur place (pourquoi faire le voyage ? On peut écrire la même chose depuis son bureau parisien), je trouve qu’il est bienvenue d’apporter un peu de divergences quant à la vie là-bas : En Corée du Nord, il n’y a pas que le Régime, il y a aussi les nords-coréens.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès