• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


bernard29 candidat 007 28 juin 2006 11:51

ça semble intéressant. Sur la confusion et sur une rupture civilisationnelle on doit s’intérroger.

Mais,dites moi, j’ai relevé dans chaque article sur le monde de l’« hyper-information », que l’on ne pose jamais la question du pouvoir. C’est tabou, embêtant, monolithique, ou essentiel ? Le monde, né de la confusion, aura un dieu ou des dieux. Il (ou ils) sera virtuel ? La FORCE sera collective et elle n’aura pas de centre, mais se tiendra dans les limbes du filet maillant de « l’écoute flottante » qui nous pelotera tous ensemble, citoyens hyperinformés et hyperinformateurs ? C’est celà ?(ah ce besoin de certitude !!). Disons donc plutôt ; c’est vers cela ?

En revanche, en permanence, il est question du « mythe representationnel ». C’est compréhensible s’il n’y a pas de pouvoir, si on se situe dans le post-pouvoir. la question du pourvoir est peut-être dépassée. ?

j’ai remarqué, si on redescend un peu sur terre, que ce sont les gens au pouvoir, qui n’aiment pas parler de pouvoir, qui le dévalorise ou le minimise. On se demande bien pourquoi ils l’aiment.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès