• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Nethan 8 mars 2012 23:27

@Chaud-Ananas > « Ils n’en n’ont jamais rien eu à foutre de l’halal, et la subitement, il suffit que le système mette ça sur la table pour voir les gens sortir leurs trompettes humaniste de l’indignation. Préférant un camp de concentration par étourdissement, plutôt qu’un égorgement. lol »

Belle leçon de morale montrant un manque de réfléxion sur le sujet... Les gens en avaient rien à foutre en effet, peut-être simplement parce qu’il y a encore pas si longtemps que cela, cette information n’existait pas encore ?

Je vais utiliser votre rhétorique avec les camps de concentration mais peut-être qu’un exemple vous fera mieux comprendre : Ce que vous faites, c’est comme dire que les européens se foutaient des camps de concentration sur leurs territoires en 1944 alors que la majorité des gens ne savaient qu’après la guerre ce qui s’y passait.

Bref, il est facile d’accuser l’inaction quand personne n’est au courant. Je rappelle que la télévision a toujours un énorme impact au point que tant qu’elle n’en parle pas, c’est que ça n’existe pas. Or c’est depuis ce fameux reportage de France 2 que les gens ont commencé à être vraiment au courant.

Sinon l’avantage au moins des mauvais traitements classiques sur animaux, c’est qu’on a des marges de manoeuvre en tant que consommateur pour tenter de changer les choses : acheter du label certifié, devenir végétarien, etc. Maintenant expliquez-moi comment éviter d’acheter du rituel quand aucune information ne vous permet d’agir ?

Bref quand on veut faire une leçon de morale bien-pensante classique, le minimum serait de mieux préparer le dossier en essayant de se mettre à la place des critiques pour les comprendre. Vous gagneriez en crédibilité.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès